Les Loups-Garous

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les Loups-Garous

Message  Warui & cie le Ven 9 Juil - 21:33

Loup-Garou


Lycan, Lycantrope

Spoiler:
Les Hommes-Loups ont toujours été à la source d'une fascination destructrice de par leur force et instincts animaux, purs fruits de leur mutation. Sauvages créatures nocturnes, ils se confondent au sein des diurnes avec aisance, ce qui paralyse leur chasse, bien moins assidue en ces derniers siècles.

Morphologie & physiologie
Craints des loups même, les lycantropes, hommes-loups, sont des êtres humanoïdes (et non pas exclusivement humains contaminés, comme le suggèrerait l'étymologie du nom qui leur a été attribué) ayant la capacité de se muter en bêtes d'apparence canine quand vient la nuit. Alors, ils peuvent atteindre une hauteur parfois de moitié supérieure au garrot à celle d'un lion ; une créature impressionnante à la musculature puissante, aux pattes massives et aux crocs larges comme longs. Les cas où le lycan conserverait encore un maintient ou autres axes de bipède sont aussi courants, mais moins bien connus : ici, la victime aurait subit une morsure moins grave et conserverait un certain contrôle d'elle-même au cours de sa transformation, malgré des instincts primitifs très prononcés (comme un certain sang-chaud et une brutalité terrifiante), un contrôle inexistant chez les loups-garous « purs » et pourraient converser avec humains et loups sous leur forme lycane. Néanmoins, ces derniers sont, dans leurs accès de folie, bien plus capables de massacres que les seconds qu'ils surpassent sans grands maux en combat, et ne se souviennent jamais réellement de ce qu'il s'est passé au cours de leur transformation. Par ailleurs, sous forme humaine, les lycans purs ont un goût marqué pour la violence et les querelles.

Les loups-garous dits impurs ont un contrôle variable sur leur transformation. La nuit n'est pas l'unique moment où ils y sont sujets: un lycantrope, pur cette fois, pourrait dans le cas d'une émotion intense déclencher une métamorphose accidentelle si cela évolue en dehors de tout contrôle. Une métamorphose étant à la fois nocturne et assez éprouvante, une fatigue peut s'installer en journée; seuls les jours et nuit de pleine lune sont propices à une régénération totale (les pleines lunes rousses, quant à elles, amènent à des guérisons quasi instantanées: il est donc préférable de porter un coup instantanément mortel à la tête pour espérer en venir à bout).

Se développe aussi chez-eux plusieurs allergies qui permet de les distinguer parmi la population non-contaminée : intolérance à l'argent (dangereuse seulement en cas d'ingestion — dans le cas contraire, cette matière ne provoquera qu'une crise urticante) et, moins connu, une très grave anaphylaxie au chocolat due à leurs gènes canins. En contact prolongé avec une plaie ouverte, ou une plaie causée par un objet en argent s'infecte rapidement et amène à des nécroses foudroyantes. Une telle plaie non-traitée sera incapable de suivre l'auto-régénération lycane. Il est donc intéressant de noter que les lycantropes ne sont pas immortels, bien qu'il soit si ardu d'en venir à bout que cette rumeur s'est rapidement propagée. L'on retiendra surtout des loups-garous que leur espèce se scinde en deux groupes distincts et qu'ils sont insensibles aux envoûtements et poisons. La plante tue-loup n'a aucun effet sur eux malgré son nom. La feuille de saule a pourtant, elle, sur eux des effets somnifères et anesthésiques importants: elles sont utilisées à leur capture, à défaut des chaînes antimagie qui sont vides d'efficacité (et on même plutôt tendance à faire approcher ou exacerber la transformation du sujet).

Une certaine quantité de patenôtres aujourd'hui tombées dans l'oubli (et tout d'abord: en désuétude, face aux solutions plus violentes dignes d'un bon talion) permettaient aussi d'éloigner ces bêtes des troupeaux ou de parasiter les métamorphoses le temps de leur récitation. Créatures de la nuit, les seuls sorts véritablement efficaces sur cette race sont ceux de la lumière.

Mœurs & coutumes
Issus de différentes civilisations, puisque personne n'est à l'abri d'une attaque de lycan, ces êtres n'ont pas de coutumes à proprement parler. S'ils est dit qu'ils ne sont transfigurés que les soirs de pleine lune, c'est que tous subissent son éclat, mais à savoir s'ils le vivent avec bonheur ou terreur, ce fait est propre à chaque individu. Il paraîtrait qu'en des temps reculés, ces nuits où tous hurlent les rassemblaient dans les clairières. Ils étaient alors établis par “familles”, semblables aux hiérarchies de vampires, où l'alpha serait le premier à avoir mordu. Aujourd'hui, ils sont devenus bien plus individualistes et les “familles” se raréfient. Néanmoins, les liens qui lient chacun de ses membres restent forts et quand l'un d'entre-eux est en péril, tous le sentent à des niveaux plus ou moins élevés, même sous forme humaine. Ainsi, sans se connaître, deux personnes peuvent être amenées à souvent se croiser, le jour, parce qu'ils sont du même sang. Même si attirées l'une vers l'autre, jamais elles ne ressentiront la moindre attirance envers leurs congénères, sous le joug de leur alpha, et auront une nette tendance à déprécier les membres d'autres « lignées » que la leur, cette répulsion survivant à leurs nuits de mutation.

Ensuite
Ces temps derniers, néanmoins, des familles se reforment, nomades, où l'alpha est secondé par un lycan qui n'aurait pas été mordu correctement et qui conserverait donc un certain contrôle et une part de réflexion plus importante que ses congénères.

Histoire

Origine
Bien des conteurs se sont évertués à créer les légendes portant sur la conception des premiers lycans, mais seule une version tend à être unanime. Cela remonte aux premiers battements de cœur du monde, quand la magie commença à cesser d'éclore en chaque être pour devenir plus sélective, selon la sagesse d'Oracle, l'une des trois déesses créatrices. Les peuplades humaines étaient déjà atteintes de ce fléau qu'ils nommèrent la rage noire, venue avec les loups des montagnes, installant les premiers hivers sur les forêts. Ils fuyaient les lieux de la première exécution de déchu de Févlia, rongés d'un mal qui fini par tous les décimer, non sans que dans leur faiblesse ils n'aient tenté de s'en prendre aux proies faciles que sont les enfants, polluant leurs veines de leur mort. Mais les enfants s'avérèrent plus résistants que les bêtes des montagnes, car moins touchés. Hélas, subirent-ils de cruelles transformations, tuant par mégarde leurs camarades de jeu, leurs parents. On crut à une possession. Tous les prêtres de tous les dieux et de toutes les espèces usèrent de leurs plus puissants envoûtements. Ce fut vain. Tous déplorèrent alors ces petits qu'ils devraient achever, comme si ces enfants tueurs avaient été leurs propres victimes. Tous s'en fuirent alors sous le couvert des bois. Ainsi commencèrent les premières traques à la Bête.

Actes
Combien trépassèrent sous le fer ? Nous n'avons plus souvenance que du dernier représentant des lycantropes, un garçonnet qui faillit expirer sous la lame de son propre père. Mais le jour poindit à temps pour que l'enfant recouvre sa forme originelle. Alors, comprenant quel meurtre allait-il commettre, le père aurait laissé son fils s'évader. Il fut immolé en public pour traîtrise.

Ce qu’ils deviennent
Traités en démons, les loups-garous rejoignirent ces derniers en Omlid, et hantèrent ses forêts. De rares marchands et aventuriers de passage aidèrent la rage noire à étendre sa propagation sur les autres pays. Les humains virent par la suite qu'ils étaient la race la plus propice au développement de Loups-Garous : les autres espèces humanoïdes avaient chacune un moyen de défense qui leur était propre. Quant aux autres espèces, elles décédaient des suites des blessures obtenues en combat contre les imposantes meutes lycanes qui s'étaient développées, comme d'une rage ordinaire mais foudroyante. Ceux qui se faisaient appeler chasseurs de grands-loups ne faisaient que tuer les humains en début de mutation, profitaient du premier instant de faiblesse de la part de leur fantastique adversaire pour en venir à bout. Ainsi les lycantropes commencèrent-ils à démanteler leurs meutes, par instinct de survie, bien qu'ainsi séparés, s'ils en devenaient moins facilement repérables, ils perdaient leur impitoyable force du nombre qui avait fait leur renommée et leur toute-puissance. Ils servirent les forces d'Amos au cours de la dernière Grande Guerre, espérant par ce biais l'obtention de terres et privilèges. Quand vint la chute du Dieu Manipulateur, la grande majorité de alphas se replia dans l'Inferno, laissant à l'abandon leur clan qui dépérirent et dont les membres les moins gradés s'éparpillèrent sur toute la surface du globe, tâchant de fuir le sort qu'aucun n'ignorait plus : l'immolation.

Maintenant
Les restrictions neltaines sur les créatures magiques abaissèrent ces dernières au même pied d'égalité qu'eux-autres, qui ne constatèrent aucun changement remarquable en comparaison des décennies qui avaient précédé à celle-ci, même, il y eu un certain regain naturel de la population lycane, Neltains et Omlidois occupés à torturer toute créature à potentiel magique passant à leur portée.
La plupart furent même acceptés en Amsya, bien que sous étroite surveillance.

Autre
Affectionnant les terrains accidentés, on observe deux foyers de cette population : les Terres Elémentaires sihyaranes, jusqu'à quelques représentants dissimulés dans la Crevasse de ce même pays, puis Amsya, dont ils gardent les monts de nuit. Ce qui n'empêche pas d'en retrouver ailleurs, éparpillés aux quatre vents, comme sur l'Île Temporelle ou même en Inferno, qui rassemble les individus les plus puissants et lâches de l'espèce. Ils tendent aussi à former des communautés plus nébuleuses aux environs de Nelta, tapis dans ses forêts et contents de bénéficier de l'aide non-négligeable des licornes.

Spoiler:


Par Niiz
(source image: Zerochan)

_______________
Une femme peut être plus dangereuse qu'un homme mais une mère peut être plus dangereuse qu'un démon
(Ava par Xena =3)
avatar
Warui & cie
Déesse du Combat/Renard Noir

Messages : 534
Date d'inscription : 09/07/2010
Age : 27
Rang : Mascotte OFFICIELLE de Févlia

RPG
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur http://www.arieda.deviantart.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum