... 98, 99 et 100!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

... 98, 99 et 100!

Message  Warui & cie le Sam 16 Juil - 21:44

Warui s'était éloignée de la tension des derniers évènements en se réfugiant à sa villa, à l'extrémité de la ville, acculée au pied des montagnes. Oui, la chaîne de montagnes était juste derrière sa cour arrière. Une grande cour luxuriante avec, en son centre, un terrain d'entrainement. Des mannequins, des cibles, des pivots, des armes. mais en entrant par l'arche d'entrée les yeux restaient souvent fixés sur la villa, la bâtisse, en tant que telle. D'un design épuré mais sombre, propre à Warui, il y avait cette impression de grandeur. Warui n'était pas l'intérieur. La température était belle, il faisait clair. La Farïd Bleue se trouvait à son terrain d'entrainemente en train d'agiter son épée de haut en bas pour renforcer ses bras (Qui pouvaient déjà envoyer valser un cheval).

Près d'elle, un gamin Rouge la regardait attentivement. Il ne la connaissait que depuis récemment, aussi ne connaissait-il pas toutes les facettes de la femme devant lui. Mais cette femme l'avait prise sous son aile et il ne faillirait pas... même s'il était nul... d'ailleurs, il portait un tissu sur les épaules. Warui cessa de balancer Kuroi et demanda l'objet en question qu'il lui tendit. Elle s'épongea le front.

"Piouf! Encore 100 à faire...."
"C'est pas un trop? Ça en fait déjà beaucoup..." dit timidement le gamin.
"T'en fais pas, Sly. Encore 100 ans et j,ai fini de balancer Kuroi. Après je fais mes pompes sur un doigts, ensuite je reste assise sur le poteau plus loin pendant 30 minutes en gardant mon équilibre et après la course d'obstacle le plus vite possible. Mon record: 4 minutes"

Elle prit une épée en bois dans le tas d'équipement et la tendit à Sly qui la prit, incertain.

"T'en fais 100 avec moi! Et t'arrêtes pas avant. 3, 2, 1... go!"

Warui lui montra la posture à prendre et tout deux commencèrent l'exercice. Il allait se renforcer, même s'il n'était qu'un mortel. Il fallait juste lui donner un coup de main!

_______________
Une femme peut être plus dangereuse qu'un homme mais une mère peut être plus dangereuse qu'un démon
(Ava par Xena =3)
avatar
Warui & cie
Déesse du Combat/Renard Noir

Messages : 534
Date d'inscription : 09/07/2010
Age : 27
Rang : Mascotte OFFICIELLE de Févlia

RPG
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur http://www.arieda.deviantart.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: ... 98, 99 et 100!

Message  Niiz le Sam 16 Juil - 23:53

La journée s'est déroulée comme à l'habitude depuis que mes yeux sont ouverts: alors que le petit-jour naissait à peine, j'ai traversé les jardins; ai coupé par les bosquets pour finalement m'arrêter devant le lac, contemplative. Un petit-déjeuné barboté aux cuisines m'a aidé à conserver quelques longs instants de silence à la course desquels j'en viens toujours à retrousser le museau quand mes yeux ne peuvent plus éviter ces monceaux d'ordures et de béton qui encrassent l'autre rive. C'est alors que je me mets à envier mes frères qui sont partis avant d'avoir pu constater de telle plaies infligées au pays si durement pansé de leurs propres mains. Vivre, encore et toujours, est un don qui apporte ses lots de déceptions: ce qui paraît inébranlable à inspiration de mortel s'en effrite d'autant plus vite (je serais capable de passer mes journées à observer le diamant qui se désagrège si je ne devais pas me servir de ce dernier pour travailler). Les êtres, eux, vont et viennent; ne font que passer.

Lasse de ces tristes temps de recueillement, je m'ennuie à me figurer quelle sera ma journée après tant de jours à marquer de pierres noire — un triste quotidien à assembler, innover, correspondre. Je songe à Flor et à Nube, que je n'ai vu depuis long. Si l'envie ne m'avait pas prise de jouer à quelques prises de risques, nul doute que je me serais mise en route pour Fabulya. Ce n'est ni paquetages ni ballots de voyage que je prépare en fin, mais serpes et petits couteaux brises-lames. Je m'arme et me protège en prévision d'une visite de courtoisie à Warui. Je ne doute pas qu'elle s'entraîne à cette heure.

Il est rare que je m'en aille ainsi sur le chemin de sa villa, sachant comme ses techniques se marient mal aux miennes, mais il est toujours bon d'aller voir de la famille tout en variant mon style pour des combats plus pédestres.

Au dehors, l'air conserve une certaine fraîcheur qui n'est pas à déprécier en cet été nascarien. Je l'accueille à bras ouverts et volontiers sachant la villa protégée de la douce houle maritime par les massifs et m'en vais sur le sentier apaisée. Je profite du murmure lointain d'un marché qui s'éveille, des paisibles bruissements de la végétation rescapée et du babil discontinu d'oiseaux en conciliabules. Perché sur mon épaule, Fadwa observe. Il pépie parfois, en réponse aux autres. Ce petit morceau de vide quiet avant le retour au contact social semble se cristalliser quand je franchis les limites de la propriété du Capitaine. Déjà je l'entends qui décompte et — avec qui diable? — discute. Curieuse de voir l'objet d'un tel échange je m'approche. J'ai tôt fait de le regretter: la simple vue du farïd rouge et rachitique me fait venir la grimace aux traits. Trop tard néanmoins pour amorcer un recul: Warui m'a due sentir arriver. J'ai donc la mine grise quand je m'approche, tête basse, ronchonnant quelque salutation.
    Tu es occupée, je vois.’ feins-je de m'intéresser.
Je ne sais comment réagir après le scandale que j'ai fait au propos de ce magicano dont j'ai oublié le nom; un arrière-goût de traîtrise subsiste encore à cette simple réminiscence.

_______________
Jouer les filles de l'air
—malgranda floko—
avatar
Niiz
Rose des Vents

Messages : 596
Date d'inscription : 09/07/2010
Age : 23
Rang : Boussole à pattes

RPG
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ... 98, 99 et 100!

Message  Warui & cie le Dim 17 Juil - 0:26

Sly tentait de suivre le rythme soutenu de Warui qui ne montrait aucun signe de fatigue. Il était sûr que son katana était plus lourd en plus. Visiblement, ses bras cachaient une grande force malgré leur minceur. Sly sentait ses bras le lâcher arpès 50 coups d'épée. Quand ils furent à 100, il laissa mollement retomber ses bras, à bout de souffle. Il tomba à genous sur l'herbe, haletant. Quand la forme noire se vit voir, il reprit de son souffle, regardant la nouvelle venue. Warui s'essuya le front d'un geste de la main, tournant la tête pour voir. Niiz lui en voulait encore sans doute. Elle s'approche. Warui passe le tissu à Sly qui enlève la sueur de son visage. Occupée?

"Non, pas à ce point... si je peux m'occuper de vous tous, je peux de lui. Vous êtes grands... vous êtes des adultes... vous n'avez plus besoin d'être couvés... lui oui. Et quand il sera assez grand il pourra prendre le chemin qu'il voudra..."

Sly prit une gourde d'eau juste à côté et l'englouti presque entière pendant que Warui parlait.

"Je ne savais pas qu'aider quelqu'un dans le besoin était un crime... quelle est la sentence alors?" dit-elle avec un sourire mesquin.

Elle rengaina Kuroi et commença la course à obstacle. Avec une telle facilité. Une vraie puce bondissante doublée d'agilité.

"Tu me hais encore, Niiz? lui demandait-elle en courant. Alors je vais te dire: Azie, Chris, Cal, Wel, Wic, Karie auraient pu être jaloux que leur mère adopte deux orphelins! Ils auraint pu être jaloux de Néra, Haru et même de toi! Et qu'est-ce qu'ils ont fait? Ils vous ont pas détestés! Au contraire! Vas-tu continuer de regarder Sly comme un pur étranger parce qu'il n'est pas de la famille ou vas-tu accepter que j'ai voulu agrandir ma famille dont tu fais partie!"

Warui termina et revint près des deux jeunes.

"Ne me refait pas des excuses parce que j'ai parlé de MA soeur...."

La Déesse fixait Niiz, très sérieuse. Sly gardait le silence, hésitant à prendre la parole.

"Je vais faire les présentations: Niiz, voici Sly notre nouveau matelot. Sly, je te présente Niiz notre navigatrice, ma nièce, et ingénieure du bateau"

Elle prit la gourde des mains du vagabond et la vida d'une traite. Sly leva `très peu la main.

"Bonjour...."

_______________
Une femme peut être plus dangereuse qu'un homme mais une mère peut être plus dangereuse qu'un démon
(Ava par Xena =3)
avatar
Warui & cie
Déesse du Combat/Renard Noir

Messages : 534
Date d'inscription : 09/07/2010
Age : 27
Rang : Mascotte OFFICIELLE de Févlia

RPG
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur http://www.arieda.deviantart.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: ... 98, 99 et 100!

Message  Niiz le Dim 17 Juil - 23:05

Le rubicond me dévisage avec une curiosité somme toute infantile, sans pour autant s'adresser à moi; je ne pense pas qu'il ait remarqué de quelle humeur renfrognée je suis à cette distance. Il est plus sage de supposer que notre capitaine assoit déjà son autorité sur ses minces épaules de petit mendiant. Je me tiens à distance convenable de ce nihæl: je sais que mieux circulera l'air entre nous, moins l'envie me prendra de faire quelque malheureuse sottise; je ne suis pas venue rouvrir de vieilles plaies, mais passer le bonjour à une parente qui m'es chère, chose que je n'ai par ailleurs toujours pas faite.

Coite, j'écoute les premiers mots de Warui avec un chagrin mesuré: déjà ils présagent la suite de la conversation, déjà elle a fait sien le petit orphelin de toit. Je ne puis m'y mesurer, consciente que rien de cela n'est de mon ressort. Bientôt, sa réponse se mue en remontrances à peine voilées. Par moult petites piques, la voici qui se venge de mon injustice. Il me brûle de lui répliquer mais je garde les lèvres closes et mes yeux verrouillés dans les siens, immobile à cette marée de morales. Je conserve le silence à l'évocation regroupée de notre petit trio, comme si jamais le temps et les malversations ne l'avait dissolu; je détourne néanmoins le regard sous ce qui pourrait être perçu comme de la gêne. Je ne veux pas faire face à ce souvenir trop amer qui, l'œil dans l'œil, me ferais venir aux larmes. Je dois inspirer en profondeur pour chasser ce mal avant de lui répondre sans rien laisser paraître.
    Je ne te hais pas, Warui. Ni toi, ni lui.’ je dois me mordre la lèvre pour ne pas ajouter qu'elle ne comprend pas, qu'elle ne sait pas.
Tu ne peux rien deviner de ce qui me pousse à ça si je ne dis rien. J'ai promis de ne jamais rien dire à ce sujet. Jamais. Et là dessus, je ne peux m'en prendre qu'à moi-même. Je la laisse donc nous présenter, éteinte à la truffe de ce petit que je ne peux regarder dans les yeux sans en faire ce qu'il n'est pas. Je le jauge, vague, quand il en vient à me saluer, ce dont j'ai jusqu'alors été incapable. Je lui réponds de même, monotone, avant de demander à Warui la permission d'observer l'entraînement.
    Je n'aime pas m'entraîner au museau d'inconnus. Tu sais que ça n'a pas rapport à lui.

_______________
Jouer les filles de l'air
—malgranda floko—
avatar
Niiz
Rose des Vents

Messages : 596
Date d'inscription : 09/07/2010
Age : 23
Rang : Boussole à pattes

RPG
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ... 98, 99 et 100!

Message  Warui & cie le Dim 17 Juil - 23:34

Warui avait opté pour un ton dur, malicieux. Elle n'avait pas cherché à voiler ses intentions. Des paroles mielleuses ne feraient rien, ne changerait rien. Et quand elle voyait quelqu'un de déprimé qui refusait de se sécouer, elle ne savait que les secouer, être mauvaise, les forcer à agir. mais avec Niiz... ça semblait impossible. Si quelque chose rongeait le coeur de sa nièce, elle était assez têtue pour le garder à elle seule et se laisser dévorée par. Niiz..... la pirate essayait juste de la secouer, de la réveiller. Arielle aurait-elle eu plus de succès? Elle avait été une maman pour la petite, même après le retour de son père. Arielle avait toujours eu le don de calmer les gens. Warui voulait pouvoir faire de même. Est-ce que c'était quelque chose si importante au yeux de la Boussole qu'elle estimait que personne d'autre ne devait en supporter le poids? Warui était une bête sauvage, un monstre, une masse d'instincts. Mais elle était aussi une mère, un être vivant, un personne. Elle avait voulu porter le fardeau d'Hideki sur ses épaules... elle aurait bien voulu porter celui de Niiz aussi. Même si elle ne le montrait pas, voir Niiz se refermer à ce point... la peinait. La Farïd prit ses lunettes de soude et les lança à Niiz, sur la tête de la Farïd Noire.

"C'est une demande de pardon pour mes paroles. Tu te souviens, à la forge? Tu m'as demandé pour des lunettes. Les voila les lunettes. J'ai même pris la peine de les faire à ta taille. J'm'en ferai une autre paire demain"

Elle ne la haïssait pas? Elle le regarda dans les yeux. Pourtant tu me haïssais quand je t'ai dit qu'un nouveau venait avec nous. Tu me haïssais quand j'ai parlé d'Arie et de Maman. M'haïs-tu encore? Le haïs-tu encore? Warui verra dans les prochaines jours ou semaines. Regarder? Elle ne voulait pas s'entrainer? Mais Niiz put voir sa tante s'approcher et lui donner un sac de papier dans les mains.

"Tiens... un goûter. Je pensais te l'amener à ta tour mais puisque tu es venue me voir"

Elle alla déballer le sien et tendit celui de Sly à l'intéressé.

"Reina m'a dit par pigeon qu'elle viendrait faire un tour... est-ce que... est-ce que je devrais juste la reprenne sous mon aile? Ou la laisser au palais encore deux ans?"

_______________
Une femme peut être plus dangereuse qu'un homme mais une mère peut être plus dangereuse qu'un démon
(Ava par Xena =3)
avatar
Warui & cie
Déesse du Combat/Renard Noir

Messages : 534
Date d'inscription : 09/07/2010
Age : 27
Rang : Mascotte OFFICIELLE de Févlia

RPG
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur http://www.arieda.deviantart.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: ... 98, 99 et 100!

Message  Niiz le Lun 18 Juil - 23:10

La déesse se tourne vers moi, m'envisage. Je ne sais pas ce à quoi elle songe cependant qu'elle m'observe — peut-être cherche-t-elle à comprendre mon comportement. Ce serait légitime, bien sûr: j'ai endossé un poids qui déborde et se répand chaque fois sur quelqu'un de plus. Un jour viendra où ceux qui m'entourent auront assez de ces sauts d'humeur; un jour viendra où je me retrouverai seule avec mon amertume pour seule compagne.

Alors qu'elle amorce un détour, Warui m'envoie une chose à l'éclat bref, plat. J'ai peine de la saisir au vol, surprise par le projectile; il n'empêche que dès lors identifié, il me saisit d'une bouffée profonde de gratitude. Ce ne sont pas temps les lunettes qui s'attirent mon émoi, mais la conviction qui les accompagne: la conviction d'avoir le droit de me racheter. Je me laisse aller à montrer un peu de mon ressenti devant le rougeaud quand le second présent de ma tante:
    Je te souhaiterai moins souvent le bonjour si tu me gâtes comme ça!’ lui souris-je.
J'ouvre le sachet sans trop m'interroger, jusqu'à ce que m'interpellent les biscuits: irréprochables. Là est bien le problème. Je lance un regard dubitatif à Warui et lui demande, hésitante, si c'est elle qui les a cuisinés. L'on me croirait en présence d'un poison violent. Le capitaine s'improvise chef fort rarement, mais la possibilité seule de cette option a le don de ralentir mon regain d'appétit. Je goûte avec plus de précautions que je n'assemble mes prototypes; ce n'est qu'une fois convaincue qu'il s'agit bien là des fruits de ses cuisiniers que j'en profite véritablement. Ma quiétude recouvrée, le rougeaud oublié, j'ai plus de commodité à m'exprimer.
    Elle ne pensera pas différemment aujourd'hui que demain ou dans deux ans.’ commencé-je armée d'un vague docte que je n'arrive pas à dissimuler. ‘À moins que tu ne veuilles la préparer physiquement — ce qui pourrait prendre deux ans si tu y tiens…
Je retiens un sourire complice et casse quelques morceaux de gâteau pour Fadwa qui les picore avidement avant de reprendre:
    À moins de vouloir l'entraîner, elle est tout à fait capable de venir nous rejoindre dès aujourd'hui.
ça de me dérange pas. Ces paroles mal placées ont faillit m'échapper dans mon élan; même si Warui me donne droit à la parole vis-à-vis du prochain membre d'équipage, je ne dois pas me perdre en phrases types, d'un bien mauvais genre dans ce contexte.

_______________
Jouer les filles de l'air
—malgranda floko—
avatar
Niiz
Rose des Vents

Messages : 596
Date d'inscription : 09/07/2010
Age : 23
Rang : Boussole à pattes

RPG
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ... 98, 99 et 100!

Message  Warui & cie le Mer 20 Juil - 8:30

Sly dévorait sa part, affamé et désireux de se remplir l'estomac. Depuis que Warui l'avait prit sous son aile il mangeait à sa faim à tous les jours. Avec un toit sur la tête et de nouveaux vêtements, il était au paradis. Mais tout ça n'était pas gratuit. Et son paiement en retour était son entrainement et sa participation à l'équipage. Tout le monde avait le logis et la nourriture fournis tant et aussi longtemps qu'ils se montraient capable de mettre un homme ou deux à terre.

"Je suis une tata gateau après tout"

Elle aimait bien gater sa famille. Surtout les plus jeunes. Comme Niiz, Keiko, Michë, Seras, Reina, Amos. Mais les adultes.... bon elle l'avouait elle avait déjà donné un ou deux cadeaux à Rouna et Goldor. Warui mâchait lentement sa nourriture, pensive. Niiz n'avait pas tort. Reina se disait prête à les rejoindre. Et il était vrai que si la Déesse voulait l'entrainer, il lui faudrait un bon deux ans avant d'être estimée capable de les suivre. Warui n'était même pas certaine que Reina ait des pouvoirs magiques. Il faudrait donc renforcer ses capacités physiques.

"Je sais qu'elle peut se débrouiller et je doute pas qu'après l'avoir entrainée elle pourrait nous débarasser d'un ou deux gars... c'est... c'est l'entrainement mental dont je m'inquiète. Deux ans à s'entrainer ne compense pas pour la vision d'ennemis morts au combat de sa propre main"

Stryfe cessa de mâcher. Il avait complètement oublié que la vie de pirate comprenait son lot de bagarres, et, par conséquent, de tueries.

"Nous on est habitués. Pas eux" dit Warui en hochant la tête en direction du jeunot qui maintenant pâlissaité

_______________
Une femme peut être plus dangereuse qu'un homme mais une mère peut être plus dangereuse qu'un démon
(Ava par Xena =3)
avatar
Warui & cie
Déesse du Combat/Renard Noir

Messages : 534
Date d'inscription : 09/07/2010
Age : 27
Rang : Mascotte OFFICIELLE de Févlia

RPG
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur http://www.arieda.deviantart.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: ... 98, 99 et 100!

Message  Niiz le Ven 22 Juil - 22:26

L'entraînement mental… le temps que j'y songe et Fadwa achève de se repaître. Curieuse chose que de s'accoutumer à la mort, au meurtre. Nos mains sont couvertes de sang, je l'oublie chaque fois un peu plus mais s'il me fallait choisir entre le décès de mortels inconnus et de pareils dieux, c'est avec plus d'aisance que je porterais la main sur les premiers: nous savons qu'ils ne meurent pas véritablement aussi bien que nous ne savons rien de ce qu'il advient de nos pairs. Présents ou néant, ont-ils seulement un paradis qui leur est réservé? Pourquoi ménager ces êtres létaux, condamnés à nous survivre? Je m'interroge: sommes-nous vraiment ce que nous croyons être? Quel don étrange, haïssable que celui de la conscience.

Je glisse une œillade à ce Sly et prend sa présente pâleur pour celle de Reina. C'est tout de même de massacres entre semblables, dont il est question.
    Si tu souhaites adoucir l'acte de tuer, laisse-la assurer nos arrières…’ conseillé-je prudemment. ‘À distance, la vue d'un combat est moins prenante, différente. Et là, au moins, elle ne sentira pas l'autre mourir.
Sentir partir. Quand ce souffle s'échappe, que plus aucune emprise ne retient plus le corps. Ce n'est tout à coup plus un individu, qui nous fait face, mais un cadavre, une coquille vide. Un pantin dont on aurait coupé les fils.

Vide. Leur regard est vide, figé. La vie l'a quitté. L'instant d'avant, il inspirait encore.
    Ce n'est jamais facile de tuer, Warui.
Ce n'est ni une remarque, ni même quelque chose ayant rapport à nos matelots; c'est ma propre plainte, lâchée d'un ton mécanique.

Non, ce n'est pas facile de tuer, ça ne l'est pas comme ce ne le sera jamais. De sang froid comme de sang chaud, le regret frappera toujours à la première vie prise. À la première vie que l'on sent nous glisser entre les doigts. On aura beau s'y accrocher, elle s'en ira comme une fumerolle. Un souffle que le vent emporte. Loin. Trop loin… J'aimerais récupérer cette vie. Cette vie qui s'est gaspillée. J'ai souvent rêvé m'être pris ces flèches, moi qui ne meurs pas.

Je soupire. C'est là le premier signe expressif que je manifeste depuis que j'ai exposé mon avis. Petite ombre blanche courant sur le sol, Fadwa fredonne entre les miettes. Il contemple avec gourmandise les biscuits restants, véritable estomac monté sur pattes.

_______________
Jouer les filles de l'air
—malgranda floko—
avatar
Niiz
Rose des Vents

Messages : 596
Date d'inscription : 09/07/2010
Age : 23
Rang : Boussole à pattes

RPG
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ... 98, 99 et 100!

Message  Warui & cie le Sam 23 Juil - 6:33

Tuer les autres, les ennemis. Warui y était habituée depuis des décennies. Ceux qui essayaient de les tuer, de les blesser. Mais voir les proches, les amis. Malgré le nombre de funérailles auxquelles elle avait assisté, la Déesse ne s'habituait pas à voir ses proches la quitter. Son visage s'assombrit pendant un instant. Sly, la bouche pleine, mais fermée, regardait sa capitaine. Il connaissait de Warui Black Blade les rumeurs sur sa force, sa vitesse et sa maitrise de la magie. Elle sillonnait les mers depuis des années, la terreur des non-Nascariens, et pourtant, elle gardait toujours cette apparence de femme de mi-vingtaine. Il ne l'avait pas encore vue se battre contre d'autres pirates. On disait même qu'elle se battait contre des monstres. Et pourtant, le vagabond la regardait, il voyait une femme, qui apparemment avait une fille encore jeune et qui s'inquiétait pour elle.

"Ouais... je lui laisserait les arrières. Moins pénible. Arie a tué pour la première fois en éliminant Xiao, la Reine Dragon d'Omlid. Quand à moi c'était en cherchant la Portes des Enfers. Après quelques combats, peut-être la mettre en avant. Je la mets avec toi pour t'aider? Keiko et Michë se couvrent déjà l'un l'autre. Je l'entraine de temps en temps. Mais ça a pour effet que son style de combat ressemble au mien. Et à ma mémoire, nos styles, le tien et le mien, sont complètement différents..."

Elle verrait moins le sang couler à flot et teindre le sol. Et Ryuu pouvait toujours veiller sur les jeunots en gelant les ennemis trop près.

"Non.... voir la mort n'est jamais facile..."

Voir la mort... Shao..... Caby... Eki...

"La leur était les pires..."

Une forme s'approcha du groupe, enjouée, agitant la main.

"Eeeeeehhhhh! Mamaaaaaan!!!!!!"

_______________
Une femme peut être plus dangereuse qu'un homme mais une mère peut être plus dangereuse qu'un démon
(Ava par Xena =3)
avatar
Warui & cie
Déesse du Combat/Renard Noir

Messages : 534
Date d'inscription : 09/07/2010
Age : 27
Rang : Mascotte OFFICIELLE de Févlia

RPG
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur http://www.arieda.deviantart.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: ... 98, 99 et 100!

Message  Niiz le Lun 15 Aoû - 21:37

Je quitte ma terne monotonie pour écouter consciencieuse les instructions données; elles concerneront mes prochains combats, couverts par Reina. Je ne peux qu'espérer qu'elle aura le coup de main sûr: mes techniques de vol sont assez changeantes, ce sera surtout à moi de ne pas me poser dans sa ligne de tir — et à veiller à ce qu'elle-même ne finisse pas cible. Il vaudrait mieux que son apprentissage soit prompt, qu'aucune de nous-deux n'achève en pique-aiguille.

Perdue à ces pensées, c'est un peu tard que je remarque comme s'est attristée Warui. S'il n'y avait eu le matelot parasite, j'aurais cédé à la compassion et l'aurais prise dans mes bras. Je suis sauvée in extremis par l'arrivée de notre sujet de conversation, en chair et en os. Je n'attends pas pour me lever et m'en aller la saluer avec toute la chaleur dont je suis capable.
    Reina! Reina‼’ dis-je, m'accompagnant de larges mouvements de bras. ‘Je suis là! Bien le bonjour, Reina!
Je m'en vais m'informer de son présent état, trop heureuse pour me garder sous la froideur manifeste toute réservée au rougeaud.

(Ouh là oups! On voit que j'ai pas pas la forme!)

_______________
Jouer les filles de l'air
—malgranda floko—
avatar
Niiz
Rose des Vents

Messages : 596
Date d'inscription : 09/07/2010
Age : 23
Rang : Boussole à pattes

RPG
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ... 98, 99 et 100!

Message  Warui & cie le Mar 16 Aoû - 16:17

Reina agita les deux bras en voyant Niiz courir vers elle. Elle lui fonça dessus pour lui donner un calin.

"J'vais bien! J'commence enfin mon entrainement! J'attends ça depuis mes treize ans! Et vous? Ça va?"

La Farïd Noire jeta un coup d'oeil à la tache rouge près de sa grand-mère puis à Warui qui semblait presque se mordre la lèvre. Huh? Peut-être lui avait-il marché sur la queue?

"Ehoh Maman! Souris! On va être ensembles jusqu'à que tu repartes!"

Reine était d'excellente humeur. Warui s'efforça d'afficher un léger sourire pour lui faire plaisir. Sly termina de manger et se leva. La Déesse lui avait trouvé des nouveaux vêtements, quoiqu'il aimait son style et avait gardé l'écharpe et le chapeau, nettoyés.

"Bon.... on va commencer..."

Warui les conduisit tous à un petit cercle de sable, assez grand pour deux, délimité par un anneau de bois.

"On va commencer par la base. Deux par deux, vous allez vous battre. Le premier qui pose un pied en dehors de l'anneau perd. Le but est de ne pas céder de terrain à l'adversaire. Sitôt que vous reculez, les ennemis en prendront avantage. Quand eux recules vous pourrez en prendre avantage à votre tour. Il est permis de tourner en rond. Sly, Reina, quand vous serez capables de rester dans le cercle, vous passerez à l'étape suivante"

La Farïd Bleue pointa des poteaux de bois, arrangés en cercle, à côté d'eux.

"Vous devriez être capable de vous y rendre... oh en six mois? Peut-être un an?"
"Le chef des rebelles avait pas une place d'entrainement du même genre?"
"Oui"
"C'est pas du plagiat?"
"C'est un bon exercice pour garder son pied à terre et pour savoir se débrouiller en agilité et acrobaties. Si tu veux venir avec moi, tu dois savoir sauter comme un singe. Et pourquoi cela?"

Reina se mit à penser au pourquoi de la question alors que Sly leva timidement la main. Warui lui fit signe de prendre la parole.

"Parce qu'on va se battre sur des bateaux?"

Warui hocha positivement de la tête. Si ces deux-là voulait survivre à leurs côtés, ils n'avaient pas le choix. Pour les membres présents c'était facile, ils étaient surhumains. Mais ces deux-là étaient normaux. Ils n'avaient pas force titanesque. Et ils devraient s'endurcir.

"Premier duel: Reina contre Niiz. Et pas de vol"

_______________
Une femme peut être plus dangereuse qu'un homme mais une mère peut être plus dangereuse qu'un démon
(Ava par Xena =3)
avatar
Warui & cie
Déesse du Combat/Renard Noir

Messages : 534
Date d'inscription : 09/07/2010
Age : 27
Rang : Mascotte OFFICIELLE de Févlia

RPG
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur http://www.arieda.deviantart.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: ... 98, 99 et 100!

Message  Niiz le Ven 19 Aoû - 22:20

Je ne peux que sourire au-devant d'un tel enthousiasme et la laisse m'étreindre de tout son saoul: Reina fait plaisir à voir tant elle est joyeuse. Elle le paraît d'autant plus que ce n'est aucunement le cas de Warui. Tous les regards finissent par tomber sur le jeune Sly, pressé par leur nombre pesant. Je n'ai nulle envie d'être délicate avec lui — je devrai pourtant en souffrir la présence aussi longtemps que m'en obligera ma supérieure. Je gronde à peine à cette idée et cesse de montrer grise mine à ma compagnie pour ce seul intrus. À continuer ma crisette je m'en allais punir tout le monde… peut-être réussirai-je jusqu'à oublier l'incommode présence du nouveau venu.

Je replace un bel écart entre le terrain de terre battue et moi-même, m'assieds en tailleur pour observer les entraînements tout à mon aise. Un cerceau sillonne le sol, au dedans duquel lieux les prochains affrontements. J'y ai déjà combattu, comme chacun d'entre nous sur le Galion. Quand j'apprends qu'elle est sa source, la nostalgie surpasse de peu ma surprise: je ne connais, à vrai dire, rien de ce qu'il se passait au repère (trop petite — et si peu grandie depuis — je butais sur les jambes de tout un chacun, ne subsistait plus alors que le choix de l'extérieur).

Je suis loin de me douter que mon nom va tomber. Sous le coup de la stupéfaction, j'en oublie presque contre qui je me vais échauffer. Le temps de ramener à moi le souvenir du bon nom, je dévisage Warui, statufiée. Une bonne minute m'est nécessaire pour me rassurer: c'est bien avec Reina que mon entraînement se fera — je ne me retiens pas pour soupirer de soulagement. “Pas de vol”? Je ne peux m'empêcher de sourire: depuis que je n'ai plus l'âge des
(“Pas dans la maison! Tu sais que c'est —”)
interdits, j'ai appris à me glisser par-dessous, comme je le faisais étant enfant avec les meubles jusqu'à finir coincée sous une armoire… j'étais bien menue, à l'époque… mais assez de digressions! Je pénétrais le cercle peu après ma cadette, dans un calme absolu; je lui sourie sans retenue qu'il en faudrait bien peu pour que je relie mes oreilles —
et j'abats soudain ma carte de la surprise: je m'avance d'un bond, feule et déploie sans prévenir mes ailes.

_______________
Jouer les filles de l'air
—malgranda floko—
avatar
Niiz
Rose des Vents

Messages : 596
Date d'inscription : 09/07/2010
Age : 23
Rang : Boussole à pattes

RPG
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ... 98, 99 et 100!

Message  Warui & cie le Sam 20 Aoû - 5:58

En ce moment, Reina était un rayon de soleil pour eux entourés e nuages gris. Voir son arrière petit-fille démontrer tant de joie de vivre réchauffait le coeur de Warui. Ses instincts de mère remontant à la surface, elle n'hésiterait devant rien pour sauver Reina du danger. Mais Reina ne serait pas une gamine toute sa vie. Et pour lui donner les chances de survivre en dehors du palais, la Déesse s'engageait à prendre en main son éducation guerrière. Reina savait le reste et personnellement, Warui ne pensait que savoir distinguer cinq cuillères différentes lui serait utile en se soûlant à une taverne à la fin d'une bonne journée.

Warui avait rationnellement choisi Reina contre Niiz, sachant que celle-ci n'aimerait sans doute jamais le nouveau qui visiblement n'avait aucunement consciente des sentiments de leur navigatrice à son égard. Reina, par contre, c'était autre chose. Niiz avait toujours aimée sa cousine depuis son jeune âge. La famille n'arrêtait pas de dire que Reina représentait bien comment Warui aurait pu être durant son enfance, si elle en aurait eu une. La jeune Princesse tendit le bas pour prendre une épée en bois que sa grand-mère lui passait. Reina ancra ses pieds dans le sable, écartant et pliant les jambes pour rester stable, l'épée à 145 degrés devant elle. Immobile, guettant le moindre mouvement. mais ne put s'empêcher un sursaut de surprise quand Niiz déploya ses ailes et feule pour la surprendre. Voulant la prendre de cour, La Farïd Noire abaissa l'épée pour toucher le bras de Niiz. Si elle réussissait...


(S'ra pas long... l'inspi part ^^')

_______________
Une femme peut être plus dangereuse qu'un homme mais une mère peut être plus dangereuse qu'un démon
(Ava par Xena =3)
avatar
Warui & cie
Déesse du Combat/Renard Noir

Messages : 534
Date d'inscription : 09/07/2010
Age : 27
Rang : Mascotte OFFICIELLE de Févlia

RPG
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur http://www.arieda.deviantart.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: ... 98, 99 et 100!

Message  Niiz le Ven 2 Sep - 18:36

Je lui surprends un sursaut; il agit sur elle comme un courant électrique sous l'impulsion duquel elle s'élance. Son réflexe est vital, irréfléchi. Je ne peux m'empêcher de constater la griffe de Warui sur sa tenue. J'envisage quel pourrait être son enchaînement parmi ceux qu'a tenté (en vain) de m'enseigner notre capitaine. Je pourrais tenter de la désarmer de mon brise-lame; il ne me sert à rien sans son fourreau, et moins encore contre une arme en bois.

Je pare avec une serpe. Une rotation du poignet et j'ai baissé son arme; si Reina tient à la garder en main, son attention sera concentrée sur ses mains. Même si fictive, je n'aurai peut-être plus cette chance de riposter. J'imprime un mouvement circulaire à mon bassin; je détache du sol une de mes pattes. Je ne tente pas de la blesser en heurtant des points particulièrement sensibles: l'épreuve est bien de la pousser en-dehors du cercle. Je ne souhaite que la déséquilibrer lorsque je vise ses hanches au plus haut.

_______________
Jouer les filles de l'air
—malgranda floko—
avatar
Niiz
Rose des Vents

Messages : 596
Date d'inscription : 09/07/2010
Age : 23
Rang : Boussole à pattes

RPG
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ... 98, 99 et 100!

Message  Warui & cie le Sam 3 Sep - 7:07

Reina crut avoir touché Niiz mais c'était seulement parce qu'elle avait l'habitude de jouer avec un bâton et que ses adversaires étaient débutants à peine. Là elle se battait contre quelqu'un d'expérience. Si Niiz la désarmait aussi facilement, Reina ne put esquiver le mouvement de Niiz et ne put empêcher son arme de baisser, qu'en serait-il contre Warui qui s'entrainait constamment et ce malgré son degré d'épuisement. Jusqu'à s'en rendre malade la Princesse pensait. Reina secoua la tête pour chasser toute pensée qui pourrait la distraire et se concentra à porter une nouvelle attaque au même moment où Niiz se déroba en esquivant et en visant se hanches. Reina eut le reflexe, malheureusement, de reculer d'un pas pour éviter. Reconnaissant le toucher de l'herbe, elle serra les dents. Warui siffla pour annoncer la fin du 'duel' de quelques secondes. Reina avait le nez rouge, gênée d'avoir perdu si facilement. Elle rendit son bâton à son arrière grand-mère et alla s'asseoir sans un mot, fixant un arbre au loin.

Warui ne fit aucun mouvement pour l'arrêter et ne dit rien pour la consoler. Perdre devant une personne à qui on voulait prouver sa valeur. La petite apprendrait que son temps viendrait éventuellement. Warui lui forgerait son arme une fois qu'elle l'aurait vaincue au cercle. Elle appela Sly qui se mit en position, face à elle de son côté, les armes brandies. Du moins, pour Sly. Warui n'adoptait aucune pose, laissant son bras le long de son corps. Moins patient que Reina, Sly tenta un coup horizontal dans les quelques secondes qui suivirent. Coup que Warui esquiva en se penchant de côté. Le vagabond ne prit pas le temps de réfléchir mais chaque fois Warui évita son bâton de bois. Avec agilité sans même sembler dépenser son énergie, un mouvement tout aussi naturel que respirer. Warui donna un coup horizontal que Sly esquiva en se baissant mais la pirate en pris avantage en se baissant elle-même et en étirant la jambe tout en tournant pour le faire tomber. Elle se releva prestement et mit la point de l'épée de bois sur le torse du nouveau.

"Si tu ne serais pas Nascarien, tu serais déjà mort"

Le moment qu'elle prononça ces mots, Sly sentit des sueurs froides dans son dos. Car à ce moment-là, les yeux de la Déesse s'étaient durcis, le transperçant, comme un ennemi sur le champ de bataille. Sly fut figé de terreur. Il y vit un monstre. L'instant d'après, elle l'aida à se relever.

"On reprend demain soir. Demain on lève l'ancre pour retourner à Fabulya. On y ramène Xena et Rhondo. Vous vous entrainerez sur le bateau. Et pas une égratinure! J'ai payé une fortune pour le réparé et ça à la sueur de mon front!"

Et ce bateau était une de ses plus grandes fiertés!

_______________
Une femme peut être plus dangereuse qu'un homme mais une mère peut être plus dangereuse qu'un démon
(Ava par Xena =3)
avatar
Warui & cie
Déesse du Combat/Renard Noir

Messages : 534
Date d'inscription : 09/07/2010
Age : 27
Rang : Mascotte OFFICIELLE de Févlia

RPG
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur http://www.arieda.deviantart.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: ... 98, 99 et 100!

Message  Niiz le Dim 11 Sep - 15:29

Reina est prise d'un recul ; elle m'échappe. Ma patte se perd là où elle avait dessein de frapper. Sans penser même à regarder la situation de la noiraude, je rétablis de suite l'équilibre qui, s'il était venu à me manquer, m'aurait été “fatal”. Je m'ancre fermement sur le sol, m'apprête à parer —
La fin du jeu est sifflée.

J'ai l'impression de me tasser à ce signal, comme si d'un commun accord tous mes muscles s'étaient relâchés ; je reprends progressivement conscience du lieu où a évolué notre affrontement — depuis l'azur brûlant du ciel à la masse sombre et imposante du manoir — comme si le décors s'était estompé jusqu'à disparaître pendant que nous nous livrions à cette baroudise; tout, jusqu'au bord de notre périmètre d'action, s'y serait fondu.
Ce n'est qu'alors que je remarque le pourquoi de l'arrêt des jeux : une patte dans l'herbe, Reina a malhabilement marqué sa défaite.
L'échange entre elle et sa grand-mère se fait dans un silence de sépulcre. C'est l'échec amer que s'exile la jeune princesse. Je me doute bien que peu de mots pourraient lui prodiguer ne serait-ce qu'un réconfort minime, et pourtant, j'aimerais lui dire qu'elle aura d'autres chances. Elle le sait. Le lui dire n'arrangerait peut-être rien. L'indécision pèse sur mes jambes ; comme devenues de plombs, elles m'ont enracinée. Seul le nom du matelot me rappelle à moi-même et dès lors je ne souffre curieusement plus cette soudaine paralysie. Mon pas lent et décidé cache à peine que je fuis les lieux. Je m'assieds près de Reina sans mot dire, les yeux levés sur l’Éther. J'attends que cela passe, tranquille. Je suis en esprit le vol de Fadwa …

Le duel prend vite fin sur des mots qui ne peuvent que me faire sourire :
    Si tu n'étais pas Nascarien, tu serais déjà mort.
Même accompagnée du ton sévère de Warui, l'idée a quelque chose de terriblement séduisant — comprenez non pas celle de la mort du rougeaud, bien proche de ce que je lui veux vraiment : son inexistence. Mon doux rêve tourne bien vite à la terreur nocturne. Je siffle mon profond mécontentement : ce Rose Sieur n'en finira jamais de m'exaspérer ‼ Je sens un grondement sourd me rouler dans la gorge. Je ne sais l'éteindre quand j'appelle le petit mâle. C'est bien la première fois que je m'adresse directement à lui et pis est: que je prononce son nom. Je dois pourtant savoir faire preuve de parcimonie (car j'aurai trop à haïr avec ces deux-là à notre bord) et retirer des épaules un peu de la hargne qu'il m'inspire injustement.
Ce n'est pas ce qui va m'empêcher d'être désagréable.
    Oui, toi. Je te parle.
Je me relève et le regarde du plus haut que je puis. Je n'attends aucune réaction de sa part pour achever sur ma lancée.
    On a dit que je ne sais pas te supporter : c'est vrai. Je ne voudrais même pas de toi en peinture. Prouve-moi que j'ai tort quand tu seras à bord.
Cette réaction part vraiment d'un bon sentiment : elle est bourrue, grossière, mais mes mises en gardes sont rarement le résultat de mon entêtement. Allez savoir si elle sera au goût de tous.

_______________
Jouer les filles de l'air
—malgranda floko—
avatar
Niiz
Rose des Vents

Messages : 596
Date d'inscription : 09/07/2010
Age : 23
Rang : Boussole à pattes

RPG
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ... 98, 99 et 100!

Message  Warui & cie le Dim 11 Sep - 17:23

Reina ne tourna les yeux pour voir qui s'approchait d'elle. En fait, elle détourna la tête, décidée à ne point parler. Son échec avait été cuisant. Et d'aprèes ce qu'elle entendait venant du cercle, Sly résistait plus longtemps qu'elle. Et le fait qu'un pur étranger arrivait à tenir plus longtemps qu'elle, surtout face à sa grand-mère qu'elle aurait voulu affronter!, lui en avait donné un coup sur l'orgueil (Reina avait quand même été élevée parmi la royautée). Quand Warui eut fini de jouer avec Sly, reina ne put s'empêcher d'avoir un petit sourire à ses paroles. Oui la princesse savait que la Déesse massacrait beaucoup d'étrangers, surtout des Fabulois, mais elle ne l'avait pas encore vécu. Il y avait une grande différence entre des histoires et le réel. Et Warui savait que si Reina la voyait devenir folle au début, sa vision des choses en prendait un coup.

Sly, debout, gardait le silence, incertain. Quand Niiz l'appela par son nom, il se retourna timidement. Il faut dire que le ton de la navigatrice ne l'aidait à se sentir à l'aise. Et quand elle lui avoua le détester, pour aucune raison qu'il comprenait, il rentra sa tête dans ses épaules, intimidé. Cependant, à la dernière parole, il reprit un peu de courage. Il allait lui montrer. Si Warui avait confiance, il arriverait peut-être à prouver sa valeur. Après tout, la Farÿd prenait le temps et l'énergie de s'occuper de lui. Elle ne le ferait pas si elle savait que c'était un gaspillage! Parfois, parfois la regardait. Il lui semblait qu'elle était trop... préventive sans être poule. Parfois sévère, parfois douce. Reina daigna de regarder le nouveau matelot. Et à cet instant ça la frappa. Sly était rouge....

_______________
Une femme peut être plus dangereuse qu'un homme mais une mère peut être plus dangereuse qu'un démon
(Ava par Xena =3)
avatar
Warui & cie
Déesse du Combat/Renard Noir

Messages : 534
Date d'inscription : 09/07/2010
Age : 27
Rang : Mascotte OFFICIELLE de Févlia

RPG
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur http://www.arieda.deviantart.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: ... 98, 99 et 100!

Message  Niiz le Lun 12 Sep - 18:43

Ces quelques mots d'une résilience abrupte sont tout ce qu'on peut retirer de moi. Aussi soudainement qu'ils m'ont jailli, je me tais et appuie mon dos sur le tronc, vague, pour retourner à ma contemplation de ces petites futilités qui font un monde (et pour moi, un excellent passe-temps). J'oublierais volontiers leur présence à tous le temps d'un cillement si seulement cela me suffisait à panser mes vieilles plaies et ravaler mon venin: les illusions des autres ne sont pas mes affaires. Warui s'entoure de morts; moi aussi et je l'envie: les miens ne me veulent aucun bien.

Regardant la mine boudeuse de Reina, je me dis que je préfère de loin côtoyer ce que je n'aurai jamais, quitte à ne vivre que de beaux rêves. Je ne voudrais encourager personne sur cette tortueuse voie qui n'achève qu'à la déception — je ne suis néanmoins que trop mal placée pour oser les en détourner.
Malgré tout le ressentiment qui m'anime à son égard, je me sens balancer vers un sourire à la réaction du rubicond: profondément décidé, peut-être l'aurais-je plus amplement apprécié s'il n'étais pas ce qu'il est; si chaque fois que je voyais ses oreilles bleues il ne déclenchait pas chez moi la vague envie de le faire disparaître. Je pose une main sur l'épaule de Reina: une nouvelle expression a figé ses traits. Je me doute qu'elle est en voie de comprendre.

_______________
Jouer les filles de l'air
—malgranda floko—
avatar
Niiz
Rose des Vents

Messages : 596
Date d'inscription : 09/07/2010
Age : 23
Rang : Boussole à pattes

RPG
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ... 98, 99 et 100!

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum