Dolf Polim

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Dolf Polim

Message  Dolf Polim le Dim 12 Sep - 18:36

Identité

Prénom : Dolf
Nom : Polim
Il s'agit de l'identité officielle avec laquelle il s'est finalement fait connaître.
Elle lui a été donnée peu à peu par sa tribu, qui n'a jamais cherché à découvrir son nom de dieu : Anubis.
Son appellation oficielle peut se traduire par Chien Noir, en fabunès.

Espèce : Dieu déchu ne se manifestant plus qu'en tant qu'homme et chien.

Rang désiré : Dieu déchu des morts

Age : Très vieux... 7 600 ans environ, et seulement selon les mesures de temps févliass

Sexe : Homme

Continent : Fabulya, Sihyara

Date de naissance : 6 000 ans avant que Févlia ne compte les années

Lieu de naissance : Terre, Égypte, Nécropole

Histoire

Famille : Père- Osiris / Mère- Nephtys / Tante et mère adoptive- Isis / Demi-frère- Horus

Son passé : Fils illégitime d'Osiris, Anubis a passé sa vie à encaisser les coups durs ainsi qu'à entretenir une apparence imprenable, de roc. Il tend à dissimuler sa mélancolie ainsi que sa compassion que lui a enseigné Isis, qui, contre toute attente, avait accepté cet enfant issu d'une autre. Il devint un membre important de l'Assemblée des dieux régisseurs de l'Egypte. Nourrissant une haine viscérale à l'égard de Sakmet, ses confrères lui mentirent en lui faisant croire - pour quelques siècles - qu'elle était sa mère de sang, ce qui eut le don de refroidir un rien sa hargne. Tous les mensonges finissent par tomber: celui-ci ne fit pas exception, et enfin il put haïr tout à son plaisir la déesse bipolaire, qu'il ne considérait pas comme de la famille. Son rôle important l'obligeant, il dû couper tout contact avec le monde mortel et siéger sur la Nécropole, ne s'en écartant qu'en temps de guerre. La mort d'Osiris fit connaître à son règne un nouvel essor, mais mena ses confrères à s'en méfier, aussi, quand Sakmet le drogua avec l'intention qu'il faillît à ses devoirs les plus élémentaires - ce qui, évidemment, se produisit - personne ne prostestât quant à son sort : la torture, la malédiction, la déchéance et enfin l'exile dans le désert. Sa seule alliée, Maat, fut réduite au silence. Pressentant un coup d'état de la part de sa vieille ennemie, Anubis s'en fut à Févlia, choisissant une vie d'exile.

Après la gloire, il connut l'anonymat, la crainte d'être découvert et dû subir les lourds effets de la malédiction qui lui avait été imposée. Il trouva asile auprès de la déesse des Enfers de ce nouveau monde, Kitsune, avant de s'en retourner sur les terres mortels, effaré à l'idée d'être repéré. Pensant trouver la mort au court de l'hiver, il s'abstint de toute nourriture et se laissa dépérir dans un cimetière, où il commença à perdre conscience de lui-même... là, il rencontra Sakura, jeune fille retenue captive dans le corps canin à la fourrure de flammes du sbire de Amos, le dieu Marionnettiste, désireux de pouvoir. La jeune fille ne recouvrait connaissance que par brèves et rares intermittences et implora son aide, non-consciente de s'adresser à un dieu. Anubis accepta le poids de sa confiance et de telle tâche, bien que plus par désespoir que compassion. Désirant connaître pleinement la nature de son ennemi avant de se retourner contre lui, il se laissa enrôler à sa solde, combattit sous ses couleurs. Ce fut lors de l'un de ces combats que le passé revint le hanter: enfin il allait se débarrasser d'adversaires particulièrement coriaces, deux Farÿd qui avaient attenté à la vie de la Louve, le sbire, quand il se souvint qu'ils étaient du même camp. Rivaux et non ennemis. Adversaires ayant un même but: mener Amos à la mort. Il retourna sa veste en plein champ de bataille et sauva les deux déesses, ainsi que Sakura, au prix de sa liberté et de ses pouvoirs, qu'Amos lui retira, apprenant sa sa trahison, le laissant pour mort.
Vif, mais déshonoré, il avait néanmoins réussit à manipuler le dieu manipulateur...
Il erra longtemps à Sihyara, appris à tout en connaître.
Peu à peu, il en vit les habitants fuir les terres. Leurs maisons furent remplacées par des champs. Contre cent âmes s'installait un lycan. Bientôt ils furent nombreux, se cachèrent. Bien des visiteurs, attirés par l'argent des récompenses offertes pour toute capture de loup-garou, commencèrent à inspecter les lieux. Plus que leurs proies auraient été dérangés si personne n'avait agi pour les éloigner.
Ce qu'il fit, content de s'être trouvé une occupation qu'il crut plus discrète qu'elle ne l'était vraiment: si le Chien Noir de Sihyara trouvait toujours moyen de disparaître, il s'était fait connaître comme nuisible auprès des quelques agriculteurs restants... et terrifiant démon selon ces pauvrescitadins, comme tombés du ciel de leur ville pour attérir les deux pieds dans la vase de cette campagne.
Au cours de certaines de ces affaires, il fit la rencontre plus poussée d'une peuplade lycantrope. S'aidant mutuellement, se croyant toujours endettés l'un envers les autres et vice et versa, il finit par en grossir les rangs, sans en être: moins qu'un alpha, plus qu'un simple confident, il était à la fois guérisseur et conseiller, il garantissait aussi un certain ordre quand le soir venait et emportait l'humanité de ses alliés. Lui et sa troupe s'installèrent dans la Crevasse. Le temps passant, ils en construisirent la si sinistre réputation. 50 années après son ralliement, il a doré le blason d'un clan qui ne se voyait même plus comme race à part entière.

Apparence

Physique : Homme d'1m90 à la silhouette incroyablement fine due aux privations, bien qu'il se soit remplumé depuis ses quelques temps d'errance. Sa musculature reste assez puissante tout de même pour contraster avec sa minceur. Souple, agile et rapide, ces atouts-ci sont plus sûrs que sa force vite égalée. Endurant, il joue avec ses adversaires jusqu'à leur épuisement avant de leur porter des coups. Il est capable de se glisser n'importe où sans que personne ne le remarque: discrétion oblige!
Généralement vêtu de noir, il a tendance à négliger sa coquetterie. Ses cheveux noirs finissent donc emmêlés, reposant sur ses épaules, et il n'est pas rare de le voir porter une barbe de quelques jours. Perdant l'habitude de dormir en période de troubles, il peut paraître vieillir: quelques mèches peuvent blanchirent, ses yeux se cerner, jusqu'à lui faire paraître 40 ans.
Le cas inverse peu aussi se produir dans des périodes plus paisible de sa vie, voir badine, il peut montrer quelques signes de rajeunissement, moins prompts que le vieillissement, mais il pourra aller jusqu'à recouvrer la vigueur presque enfantine et immature de ses 20 ans.
Son visage à l'ovale particulier, comme après avoir payé le prix de ses périodes de privation, supporte un regard dur, au brun presque doré, ainsi qu'un nez qui, après l'angle de sa base, part droit. Son teint basané est strié de cicatrices, souvenirs des coups que lui ont rapportés ses combats avec ses pairs dieux: une large brûlure parcour son dos, là où ont terminé les flammes d'Arielle à Sihyara, et une fine cicatrice horizontal lui cercle le cou, plus profonde là où se sont enfoncé le collier d'entrave de Amos, ses doigts et ceux... d'Arielle, encore une fois.

Objet : Deux sabres (ou un « attrape-coquin », c'est selon l'humeur du matin)/ son éternel manteau noir / ses autres vêtements (là aussi, c'est selon l'humeur du matin)

Mentalité

Caractère : Anubis illustre parfaitement le fait que tout déchu n'est pas profondément mauvais, bien que lui se soit fait déchoir par sanction. Belliqueux, peut-être, il ne fait que provoquer et sans jamais frapper le premier. S'il se montre souvent agressif, il a un contrôle total sur ses actes.
Intelligent et adepte d'une curiosité enfantine, il aime apprendre et apprend vite. Il reconnaît et apprécie les belles choses (il sait jouer de quelques instruments de musique, mais n'en connaît que les bases pour la majorité d'entre eux).
Fidèle à ses idées et à son honneur vaniteux, il est pourtant un grand menteur, y prend plaisir et élevant ce trait de caractère jusqu'à un art: celui de la comédie. Cela en fait un excellent diplomate.
Protecteur, il pousse souvent jusqu'au paternalisme. Il aime écouter son entourage.
De nature enjouée, il lui arrive de montrer un côté plutôt... sadique, en combat, du moins, se mêlant à des provocations mutines et téméraires (voire quasi suicidaires) même si réfléchies avec un soin maladif. Il ne frappe jamais le premier.
Tout ce petit monde lui sert à cacher un sens extrèmement lourd du devoir et à lui procurer une sensation de nouveauté, à faire monter son adrénaline. Il se pousserait seul dans ses derniers retranchements si cela lui chantait!
Ce concentré d'énergie brute n'est à l'aise qu'une fois en activité, et, si dans ces cas là il fait preuve de patience monstrueuse, le cas inverse apporte les effets contraires; il piaffe, fait les cents pas, tourne en rond, gronde et pourait même viré bestial.
Pourtant, c'est un lâche.

Ses passions : le combat / se sentir utile, important / l'alcool / manipuler des personnes pour arriver à ses fins / les armes / la couture / aider / soigner, la médecine / se battre / parler stratégie / trouver un adversaire de sa trempe / contredire / rencontrer de nouvelles cultures, coutumes / les arts (la musique, surtout - il parle du combat comme d'un art) / les jeux de réflexion / les jeux de hasard /...

Ses aversions : l'ennui / se faire blesser / les effets de l'alcool / être un pantin / être dépendant / tuer / se faire toucher les cheveux / être contraint de fuir / les lâches / devenir un personnage public / que quelque chose échappe à son contrôle / les chats / être tourné en ridicule / qu'on lui mente / être aidé / être aimé / avoir un égal / perdre / être déstabilisé / avoir la gueule de bois / être parfaitement inutile, incapable, j'en passe et des meilleures! /...

Rêve, but : Tuer Sakmet (que de noblesse dans ce rêve!) / pouvoir faire librement son travail de Dieu sur Févlia

Capacité

Pouvoirs : Comme tout dieu psychopompe qui se respecte, monsieur est sonneur, il est même l'une des - si ce n'est la - crèmes en la matière. Il en connaît toutes les branches, même s'il n'en pratique pas le quart.
Anubis est aussi un zoomorphe canin: sous cette forme, s'il ne peut pas utiliser ses sorts, il peut néanmoins se servir de sa magie comme d'une protection ou d'une seconde force.
Puissant, il peut envoyer des décharges d'énergie brute à ses ennemis, les canaliser au travers d'armes ou de n'importe quel autre objet. Lui-même peut servir de canal.
Il peut déceler toute entité autour de lui et en déterminer les intentions: maléfiques comme bénéfiques. Ce sont ces intentions qu'il ressent, leur proximité, mais elles sont imprécises.
Il peut guérir et exorciser par magie et excelle dans l'art des bénédictions et malédictions, qui ne lui prennent de l'énergie que quand ces affaires concernent d'autres dieux, demi-dieux. Le contact est nécessaire, mais il peut tout aussi bien canaliser son énergie à travers des objets, comme pour en renforcer les effets et sans avoir à s'épuiser inutilement.
Ses forces auront une nette tendance à croître dans les zones contenant de nombreux cadavres ou âmes sans corps (cimetierres, champ de bataille, nécropole, ...). Ce peut être impressionnant d'en constater les hausses. Après tout, à quoi sert un chien de garde sinon à empêcher toute intrusion ? Ses plus grandes facultées se limitent à son rôle, autant de guardien que de guide... et de juge.
Il guérit toujours de ses blessures, mêmes les plus graves, bien qu'à un rythme modéré, intolérable en temps de guerre. (… sauf, une fois encore, si elles ont étées causées par des dieux.)

Un sort d'entrave lui a été imposé: certains de ses pouvoirs l'épuisent plus vite que d'autres et ne recouvrent qu'en partie leur puissance originelle en Nécropole. Aussi, si son emprise était levée, il serait capable de téléportation, ainsi que d'avoir recours à ses formes les plus puissantes.
Les seules depuis lesquelles il pourrait être capable de manipuler les ténèbres.

Point faible : force moyenne / poids plume / use rarement de magie / téméraire

Point fort : rapide / souple / endurant / réfléchi

Relations

Amis : ...
Meilleur ami : ...
Ennemis : ...
Neutre : Des loups-garous
Connaissances : Arielle, Dresla, Kitsune, Mirage, la Mort, l'Avaleur
Amant : ...
Amoureux : ...
Famille : ...

Compagnon : Non. C'est encombrant!

Spoiler:
P.S. : J'ai lu les règles de l'autre Févlia 3, et je signale avoir lu les règle en signant "pamplemousse". x)
avatar
Dolf Polim
Dieu déchu des Morts

Messages : 258
Date d'inscription : 26/08/2010
Age : 24
Rang : E.T. de Févlia

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dolf Polim

Message  Niiz le Dim 12 Sep - 18:41

Je ne vois malheureusement pas de faute à ta présentation... Oh ! Si ! T'as fais des fautes et tu n'as pas mis "Compagnon" en gras ! °______________________°
Dans ce cas, je suis au regret de ne pouv- //zbaff!//

Bienvenue à bord, Pample ! ^_^
Tu es maintenant validé et ton pseudo apparaît en bleu au-dessus de ton avatar ! x-)

_______________
Jouer les filles de l'air
—malgranda floko—
avatar
Niiz
Rose des Vents

Messages : 596
Date d'inscription : 09/07/2010
Age : 23
Rang : Boussole à pattes

RPG
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dolf Polim

Message  Dolf Polim le Dim 12 Sep - 18:50

Je suis un garçon! \o/
//sort//
avatar
Dolf Polim
Dieu déchu des Morts

Messages : 258
Date d'inscription : 26/08/2010
Age : 24
Rang : E.T. de Févlia

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dolf Polim

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum