Dieux Sybaliens

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Dieux Sybaliens

Message  Warui & cie le Lun 9 Aoû - 17:40

Ici un peu plus en détails les sept Dieux Sybaliens de... Sybala. Leur histoire personnelle, leur caractère et leur pouvoirs.


Image : (À venir)

Nom : Dresla Di’Narva

Sexe : Féminin

Titre : Déesse de la Lune, Renard Bleu de l’Ordre, Gardienne des Dieux

Symbole: Ying et Yang version deux têtes de renard

Pouvoirs : Capable de manier l’élément Feu, la lumière de la Lune. Selon les Sybaliens, sa salive aurait des propriétés curatives. Son apparence de Farïd agit comme un Sceau qui limite sa puissance. Dans sa forme divine elle est d’une vitesse presque comparable à celle du son et une puissance suffisante pour mettre à terre plus d’un continent. C’est en Renard que Dresla utilise ses pouvoirs de Lumière à son plein potentiel. C’est aussi en ces moments qu’il vaut mieux prier pour sa pitié car selon les Dieux, elle faisait jeu égal avec Amos. Certains disent même qu’elle est plus puissante que lui. Attention à ses rayons de Lumière qu’elle crache ‘Lumière Céleste’. Rayon d’énergie concentrée de type lumière mortel pour les créatures d’ombre et douloureux pour les autres, laissant de graves brulûres difficiles à guérir, capable de réduire le décor en cendre. Elle a aussi un autre rayon, de Ténèbres celui-ci, la ‘Lance Noire’. Même effet que le premier sur les créature de Lumière. Elle peut invoquer des familiers, des renards bleus, ses avatars en quelque sorte. Son favori est Cyan.
La raison de pourquoi on trouve ses rayons chez Arielle et Warui est très simple : Arie et Warui sont chacune un tier de l’âme de Dresla elles partagent une partie de ses pouvoirs. Arielle a hérité la Lumière et Warui les Ténèbres. Il est également possible pour Dresla de réunir ses parties manquantes pour retrouver sa puissance initiales. Elle est un Renard au corps rayé et aux membres couverts de forme géométriques. Là, si vous la fâcher vous êtes mort....

Malgré toute sa puissance, malgré qu'elle manipule Lumière et Ténèbres, elle est vulnérable aux deux éléments. Très vulnérable...

Statut : Bienfaisante

Description physique : Dresla est peut-être la première divinité à ne pas avoir une apparence complètement humaine. Première Farïd, sa fourrure est d’un bleu saphir brillant, son ventre est doré-beige du haut de la poitrine jusqu’au bas-ventre. Elle a de longs cheveux noirs, lisses, qui lui descendent jusqu’au bas du dos. Ses yeux sont bleus avec un tantinet de rouge. Elle mesure 1m80 de la tête aux pieds. Elle porte toujours une robe blanche sans trop de décorations. Bien qu’elle fût Reine de Nascarian, elle ne porte aucun bijou royal. À son poignet droit on peut voir un bracelet en or serti de pierres précieuses, offert par Oracle il y a deux centenaires. C’est ce qui permet de la relier à Ninsei. Elle possède une paire d’ailes comme les Anges, celle de gauche est blanche et celle de droit est noire. Elle ne s’en sert presque jamais (Elle n’en a jamais vraiment l’occasion).
Dans sa forme divine, sa vraie forme, Dresla ressemble à renard bleu à neufs queues. Elle a la même taille et peut se promener autant en quadrupède qu’un bipède. Ses oreilles sont moyennes, son museau aussi, ses yeux sont rouge sang avec une pupille inexistante. Dresla dégage une aura de prestance, de noblesse. On le sent dans nos os qu’elle n’est pas là comme décoration.

Description du caractère : Dresla est fière, fière de ses origines, fière de son rôle, fière de sa race et de sa famille. Quand elle était encore jeune elle ressemblait à chiot perdu, faisant face à tous les Dieux dont aucun, sauf Céosus, ne semblait l’aimer. Elle était peureuse, timide et peu sûre d’elle. Elle a commencé à avoir foi en ses capacités quand elle s’est mariée à Draror. Elle oubliait les commentaires des autres Dieux. Sa vraie facette faisait surface. Dresla est loyale. Elle a juré loyauté à Céosus et n’a jamais pensé quoi que se soit contre lui, même dans son exil. Elle est de nature plaisante, elle aime passer du temps tranquille, s’entrainer ou juste jouer comme une enfant. Elle est maternelle et malgré que Kira et Ninsei soient adultes elle ne peut s’empêcher de les voir comme des enfants. Il n’est pas rare qu’elle ait du mal à comprendre les choses qui semblent simples. Elle est moins impulsive qu’Arielle et Warui. Elle est très douce. Mais Dresla peut aussi être un monstre même si ce côté reste restreint. C’est une facette qui se montre surtout contre les gens auxquels elle porte une haine absolue. Il en faut beaucoup pour se faire pardonner de Dresla. Entre elle, Arielle et Warui, elle est l’Ordre, la Balance et son caractère le montre.

Histoire : Dresla est la première Farïd et a créé la race à son image. Elle déjà vécu en tant que mortelle il y plus de 4000 ans, elle a fondé Nascarian avec son amant Draror et leur troupe de Farÿd errants. Elle a été la première Reine de Nascarian et a eu une fille et la lignée se poursuit encore. Après sa mort, elle a retrouvé ses pouvoirs et est restée sur Sybala pour le protéger. Quand Arielle s'est retrouvée à Nelta, elle est l'a retrouvée et depuis a veillé sur elle. Il y a 200 ans les Déchu Sombros l'a agressée et elle a donné une fille, Kira, Déesse elle aussi. On lui a confié la protection du jeune Dieu Ninsei durant la Guerre des Dieux et depuis que tout est redevenu calme elle est retournée chez les Dieux pour restorer l'ordre et veille sur Sybala par l'intermédiaire des ses renards et de Warui.


Image : http://browse.deviantart.com/?qh=§ion=&global=1&q=Arielle+Fevlia?#/d1tkj1n (Sauf la robe, c'est à peu près ça ^^)

Nom : Arielle Sylian aussi connue sous le nom de Arieru

Sexe : Féminin

Titre : Déesse du Foyer, Renard Blanc de la Vie

Symbole: Une flamme blanche aux reflets bleus

Pouvoirs : Manie l’élément Feu et la lumière de la Lune. Sa salive possède de propriétés curatives et régénératrices. Arielle était reconnue pour ses aptitudes à manier le Feu et les Sons. Elle est encore capable de s’en servir. Après perdu la voix, Arielle a développé sa magie Mentaliste. Elle peut recouvrir son corps de flammes denses en guise de bouclier et peut également s’en servir pour se créer un double qui reste attaché à son dos par la taille mais qui peut s’étirer et veiller sur ses arrières. Elle peut bouger en même temps, chose qu’elle a appris à faire avec le temps. En Renard, Arielle possède la faculté d’avaler (Oui vous avez bien lu) toutes attaques magique et de la recracher en doublant la puissance, y ajoutant la sienne. Cela reste un pouvoir dont elle sert en dernier recours. Sinon elle joue beaucoup avec la lumière et les illusions. Elle a le rayon de Lumière de Dresla, elle l’a appelé la ‘Flèche Lunaire’. Arielle peut invoquer des renards blanc et bleus. Sa meilleure est Lumie.
Elle est vulnérable face aux Ténèbres.

Statut : Bienfaisante

Description physique : Descendante et sœur de Dresla, Arielle a conservé beaucoup de ses traits, notamment la fourrure d’un même éclat saphir et la couleur noire de ses cheveux. Ceux-ci sont plus bouclés, légèrement, et lui arrivent au bas des épaules. Elle a des yeux vairons, son œil droit est bleu ciel tandis que son œil gauche est rouge et sa teinte varie son état de santé ou son humeur. Elle a des traces de morsures sur le cou qu’elle a cessé de cacher il y a longtemps. Les traces d’un pénible souvenir. Elle porte son diadème royal à son front, elle ne l’enlève que pour dormir à ce qu’on dit. Elle s’habille généralement d’une robe à une manche et cache son autre épaule avec une cape. Les oreilles, les bras, les jambes et la queue d’Arielle sont couverts de lignes géométriques de couleur bleu pâle qui luisent la nuit. Arielle a une paire d’ailes blanches dans le dos mais s’en sert rarement.
En tant que Renard, elle est blanche, conservant ses motifs. Elle possède sept queues et ses yeux sont tous deux bleus avec une pupille ronde. Elle des oreilles et un museau courts, ce qui lui donne un air doux. Sauf en colère ou en combat, Arielle a toujours l’air douce, presque fragile. Mais ne vous y trompez pas. Arielle est une guerrière.

Description du caractère : Arielle est, entre elle et ses sœurs, la bonté incarnée. Reine elle était connue pour sa générosité et ses tendances à penser à son peuple avant elle. On lui doit l’Orphelinat Royal qui existe encore et qui continue à suivre ses principes. Arielle est maternelle, avec les enfants qu’elle a eus. Elle pense aux autres avant elle, elle s’occupe toujours d’un blessé même si son état est mieux que le sien. Elle aimerait bien qu’il n’y ait plus de guerre, que les gens soient capables de s’accorder pour une fois mais c’est trop demander. Elle cherche toujours à donner une seconde chance à ceux qui la demandent car elle pense que tout le monde devrait pouvoir se repentir. Arielle, dans sa ‘jeunesse’ (Durant sa période 7 à 30 ans), était impulsive, combattive, émotive pour tout et, par-dessus tout, avait un côté dépressif (Que les trois sœurs partagent en passant) prononcé. Avec le temps et les épreuves qu’elle a subit, Arielle s’est endurcie et assagie. Mais ses ennemis auront tôt fait de savoir que dès qu’un de ses proches est menacé elle peut soit devenir impitoyable soit vulnérable et manipulable. Arielle a vécu chez les mortels, comme sa famille, et pour ce elle regarde Févlia avec plus d’intérêt que les reste des Dieux. Elle est préoccupée au point qu’elle envoyé ses renards en tant qu’informateur et/ou messagers. (Notons à tout hasard que Arielle, aussi puissante et respectée soit-elle, devient gamine quand il est question de fraises)

Histoire : Arielle est née à Noël il y a plus de 200 ans. Princesse de Nascarian, elle fut élevée dans le milieu malgré une enfance difficile. À l'âge de 17 ans elle figea Nascarian par un maléfice. Elle vagabonda à Nelta où elle rencontra la plupart de ses alliés qui la suivirent pour bien des péripéties. Une fois Nascarian libéré, elle affronta la Reine Dragon Xiao et cessa la guerre Nelta-Omlid. Elle se marria à Cirrus, son fiancé, Prince de Nicara et Dieu du Soleil. Durant son règne elle eut sept enfants, découvrit l'existence de Warui, vécu la venue de la Mort à Nascarian et la Guerre des Dieux. Une fois son petit-fils Fidji sur le trône, elle quitta Nascarian avec une bonne partie des Dieux Sybaliens et depuis surveille avec ses renards et par Warui, partageant un lien avec elle tout comme avec Dresla.
(Résumé... je devrais écrire l'histoire d'Arie après le début du RP)


Image : Avatar de l’Admin =3

Nom : Warui Slythina

Sexe : Féminin

Titre : Déesse du Courage, Renard Noir de la Mort

Symbole: Une patte noire griffue

Pouvoirs : Elle a l’aisance du Feu, comme ses sœurs. Depuis qu’elle a accepté sa vraie nature sa salive, autrefois possédant les même propriétés que celle d’Arielle, est devenue venimeuse. Oui. Littéralement. Sa morsure, si elle utilise son venin (Ce qui arrive rarement en fait), est assez puissante pour faire tomber un dragon adulte sur son lit de mort. Warui a un contrôle sur les Ombres et les Ténèbres. Elle peut s’y fondre à volonté, les utiliser comme armes, les utilisations sont variées. Warui peut invoquer ses renards tant qu’il y a de l’ombre. Ces renards sont des créatures magiques, tangibles, intelligentes, qui n’obéissent qu’à Warui. Elle est la seule à se servir de ses renards pour le combat. Son renard de combat (Et familier) est Tenebrea (Té-né-bré)
Lorsqu’elle devient le Renard Noir, Warui possède tout ses attributs, décuplés. Ajoutons à ceci qu’en plus de son venin elle peut utiliser tous les poils de sa fourrure en tant qu’aiguille empoisonnée et qu’elle capable de les projeter dans un large rayon. Elle peut également sécréter une enzyme acide. Elle a le rayon noir de Dresla, ‘Ténèbres Divines’ mais préfère utiliser ses griffes qu’elle renforce de ténèbres, ‘Ténèbres Mortelles’ (Lethal Darkness)
Warui est démunie face à une créature qui manie la Lumière

Statut : Bienfaisante ou Déchue selon les points de vue.

Description physique : Warui ressemblait beaucoup à Arielle et Dresla avant sa mort. Depuis sa fusion avec Seras, elle habite le corps de celle-ci. Désormais Warui est une Farïd Bleu de 1m60, ses mains, ses pieds, le bout de sa queue et de ses oreilles sont noirs. Ses cheveux noirs sont courts et ébouriffés, son toupet est relevé par le bandeau, noir aussi, qu’elle porte au front. Ses yeux sont vairons. Son œil droit est violet tandis que son œil gauche est rouge sans pupille bien qu’elle n’en soit pas aveugle. Elle porte des lunettes de protection à son cou ou sur sa tête et un t-shirt sans manches qui lui arrive au-dessus du nombril, son pantalon est large, style camouflage, retenu par une large ceinture à la boucle argentée en forme de tête de renard. Elle porte de grosses bottes qu’elle enlève peu souvent. Son t-shirt et ses pantalons sont noirs. Son bras gauche est recouvert de rayures violettes qu’elle cache avec des bandages et sa cheville gauche est marquée par une cicatrice rouge qu’elle bande depuis des années, une vieille blessure. Warui possède une paire d’ailes noires dont elle se sert peu souvent.
En Renard, Warui est de couleur aussi noire que les Ténèbres. Des rayures violettes lui parcourent le corps, comme celle d’un tigre. Ses yeux sont violets avec des pupilles en fente comme les félins. Ses griffes s’allongent, ainsi que ses oreilles, son museau et ses canines supérieures, ses crochets venimeux. Elle a sept queues, comme Arielle et elle est entourée d’une légère fumée noire. Tout le contraire d’Arielle, elle donne l’impression de faire face à un monstre, à un démon. Warui a une apparence démoniaque et sauvage, agressive, une impression de force brute. Rares sont ceux qui n’ont pas reculé en voyant le Renard Noir.

Description du caractère : Warui peut être classée étant une tête brûlée. C’est une battante qui aime se battre pour la moindre raison, pour les envie de meurtre, pour protéger ce qu’elle aime, pour survivre ou pour le sport. C’est une Déesse très énergique dont l’entrainement physique est une part intégrante de la journée. Si elle ne s’est pas entrainée ou ne s’est pas battue, ce n’est pas une bonne journée. En combat elle se fit à son instinct, pas à un plan, tout est spontané. C’est un plaisir d’être dans ses bonnes grâces et de la connaître car elle aime la vie et en profite. Elle semble même insouciante parfois mais la lueur dans ses yeux nous dit qu’elle a du vécu. Ses peines sont passées, elle les a acceptées. Il lui arrive de traiter son équipage, Michë, Keiko et Niiz, comme des gamins malgré qu’ils soient adultes depuis un bon bout de temps. Elle traite son bateau et son épée comme ses bébés et toutes les excuses sont bonnes pour une bonne bière ou pour rendre visite à la famille à Nascarian. Warui a un côté rationnel peu prononcé, elle reste émotive. Quand elle repense au passé elle peut devenir froide et silencieuse. Elle regarde ses enfants avec fierté et amour. Elle ne peut échapper à sa nature, celle du Noir alors qu’Arielle est le Blanc. Warui aime le combat mais elle aime aussi tuer et torturer. Il se peut même que vous la voyez en train de soudoyer quelqu’un parce qu’elle ne l’aime pas. La vue du sang l’excite, c’est comme une drogue. Chaque fois qu’elle en voit son âme en demande plus. Elle est rancunière et bien qu’elle ne l’ait jamais dit à voix haute devant le panthéon, elle est loyale à Dresla Céosus malgré quelques ‘crocheries’ ici et là. Les deux personnes qu’elle respecte par-dessus tout sont Dresla et Arielle.

Histoire : Warui est la dernière part de Dresla, née en même temps qu’Arielle, réveillée plus tard, aigrie par la solitude. Elle fut qualifiée Déchue mais son amour pour le magicien Hideki l'adoucie et le titre de Courage lui vint naturellement. Elle vécut trois ans dans son propre corps, se sacrifiant pour son amour, lui laissant (Sans le vouloir) deux nourissons qui furent confiés à Arielle. Elle se battit contre ses démons et revint enfin elle-même, sauvant, sur son chemin de retour, l'assassine de Neiran, Seras' qui accepta de lui donner son corps physique. Warui combattit durant la Guerre des Dieux et resta à Nascarian malgré le départ de sa famille. Elle vécut une deuxième l'amour, eut un fils mais lui et son père mourrut dans un assaut contre Daribad. Warui décima l'armée ennemie et vécu seule, voyant son petit-fils et son arrière petite-fille dont elle s'occupa, les parents mourants de maladie. Elle la confia à de la famille car sa vie était trop dangereuse. Peut-être une fois adulte. Il y a 5 ans elle croisa un étranger dans un bar eu une autre grossesse, imprévue. Les souverrains de Nascarian acceptèrent d'adopter Seras Hinoma étant leur fille.


Image : (À venir)

Nom : Azera Dalzara

Sexe : Féminin

Titre : Déesse du Savoir

Symbole: Une plume

Pouvoirs : Le domaine des Esprits, de la Magie. Elle est elle-même une puissante magicienne. On note son habileté à lire seulement en touchant l’encre, ses connaissances de la Magie des Traits. On raconte que malgré ses yeux aveugles elle voit plus de choses que la plupart des Dieux. On pense à des dons de voyance, ce qui ne serait pas idiot considérant le fait que sa grand-mère Alliéa Ray’Connor était douée dans le domaine.

Statut : Bienfaisante

Description physique : Azera est une Farïd Bleue ressemblant beaucoup à sa mère, Arielle. Ses cheveux sont bleu-noir, longs jusqu’au bas du dos. Elle de petite taille avec 1m60. Ses yeux sont bleus mais on peut y voir l’absence de pupille, elle est devenue aveugle durant son enfance. Azera se vêtit souvent de larges robes aux motifs céleste ou aux symboles de magie. Elle a presque tout le temps un livre à la main malgré sa condition et porte quelques bijoux.

Description du caractère : Azera est douce. Elle perd rarement son calme, élève rarement la voix. Elle s’arrange pour des compromis équitables entre les autres et, comme sa mère, cherche la paix. Quand elle regarde Dresla elle ne peut s’empêcher de repenser à l’exil de cette dernière et comprend ses sentiments vis-à-vis, elle aussi ayant été recluse. Azera ne veut plus être la risée. Même si d’ordinaire elle se mêle de ses affaires sans chercher à déranger les autres, elle rappelle les autres à l’ordre quand il faut. La magie la passionne, elle veut tout étudier même si elle sait que la route est longue. Mais elle a promis à Hideki qu’un jour elle serait la meilleure magicienne de Fabulya et entend bien atteindre son but. Elle est proche de Kira depuis la naissance de cette dernière, quand elle était une boule de poils la consolant de sa solitude et cette complicité persiste encore chez les Dieux. Le côté malicieux d’Azera ressort alors et on se demanda si c’est la Farïd effacée et rat de bibliothèque que l’on voit sous les yeux.

Histoire : Azera est la quatrième enfant d’Arielle et de Cirrus, de la première grossesse durant le début de leur règne. Elle a fugué dans les cachots à l'âge de 4 ans, revenant à 8 ans, aveugle, et le restant. Elle et sa soeur ainée, Axias, étaient rivales et ennemies. Elle s'affrontèrent en duel et Azera la tua sans le vouloir, à sa demande. Une fois Amos mort et mariée, elle prit Nascarian en charge et quand son fils Fidji se maria et fut sacré Roi, elle partit avec les autres. Depuis elle rédige les ouvrages historiques gardés au Monde Céleste.



Image : http://kiraslaves.deviantart.com/#/d2pj5j8

Nom : Kira Mistrella

Sexe : Féminin

Titre : Déesse de la Justice

Symbole: Une balance noire et blanche

Pouvoirs : Kira maîtrise bien ses pouvoirs, comme tout Dieu, elle peut accomplir ce qui lui chante. Au contraire de sa mère, Dresla Di’Narva, elle n’a aucun pouvoir sur la Lumière, elle maîtrise plutôt les Ombres et les Ténèbres, une facette qu’elle a hérité de son père, le Dieu Déchu Sombros. Elle peut disparaître dans les ombres et en ressortir où ça lui chante, de plus une de ses façons de voyager c’est de se transformer en fumée. Elle pourrait vous les énumérer si vous lui demander.

Statut : Bienfaisante

Description physique : Kira est une Farïd Noire et Blanche, une Farïd Putois. On raconte qu’elle doit ses couleurs au fait que sa mère, Dresla, soit une Déesse Bienfaisante tandis que son père, Sombros, est un Dieu Déchu. Le museau et le ventre de Kira sont blancs, ainsi que quelques mèches de cheveux et ses paupières supérieures jusqu’aux sourcils. Elle des yeux bleu foncé et le reste de son corps est d’un noir brillant sous la lumière, comme sa mère. Kira est accoutumée aux vêtements laissant une grande liberté de mouvement en vue de ses activités. Elle attache souvent ses cheveux. Tout comme sa mère, elle a un port noble. Son ascendance paternel remonte parfois et à ces moments-là ses iris deviennent jaune-doré, comme les yeux de Sombros, et elle est entourée d’une aura noire comme si son corps était mi-fumée mi-tangible.

Description du caractère : Kira est une Farïd avec un fort sens de la justice. Élevée par sa mère, elle a toujours vu son géniteur comme un monstre (Chose que nous ne nierons pas). Elle a grandi aux côtés de Ninsei, rencontré à Sihyara. Jalouse de lui au début car il accaparait l’attention de Dresla, il est devenu un grand frère, son meilleur ami et aujourd’hui les débats son ouverts pour savoir si leur relation s’est approfondie. Dans sa jeunesse, Kira était malicieuse, curieuse. Elle se promenait partout dans le palais de Nascarian, échappant à la surveillance de sa mère. De cette façon simpliste elle a rencontré Warui quand elle était encore un bébé. Kira a grandi avec la haine envers son père. Elle souhaitait que son père n’ait jamais touché sa mère, elle le hurlait avec violence, pleurant à chaudes larmes, toujours calmée par Dresla qui ne regrettait pas sa fille. C’est en voyant sa mère, qui avait souffert de l’agression, l’aimer malgré son ascendance paternel que Kira a décidé de devenir la justice, d’un jour venger les crimes de son père. Il est facile de parler avec Kira. Elle s’ennuie de sa famille sur terre oui, comme les autres. Elle aime Ninsei. Elle aime jouer des tours pour se désennuyer, elle aime aussi se battre à l’amiable. Mais une part de son père est tout de même restée : Kira a le goût du sang, même s’il se montre rarement. Des moments où elle aime tuer pour le simple fait, ces moments où on peut la prendre pour un monstre sanguinaire que seul le sang arrive à calmer quand elle en a eu assez. Kira déteste cette partie d’elle-même, la réprime. Mais chassez le naturel et il revient au galop….

Histoire : Kira est née la nuit du Nouvel An, minuit, dans les appartements de sa mère accompagnée du fantôme de son mari, Dresla ayant été agressée neuf mois plus tôt par le Dieu Sombros qui voulait semer la zizanie dans la Dynastie de Nascarian. La nuit où Kira est née est aussi celle où Warui s’est pleinement manifestée. La petite a failli perdre sa mère cette nuit-là. Dresla l’a élevée avec elle, la protégeant de son père qu’elle a vu encore enfant, terrifiée en le voyant. Mais il ne l’a pas réclamé, prétendant avoir quelqu’un d’autre à son service. Kira passa ses moments à Nascarian a se promener dans le palais, passer du temps avec Azera qui s’occupait d’elle. Elle rencontra Warui avec Hideki, quand tout deux revenaient avec Arielle de Koori, qui la gardèrent pour une nuit. Sa mère l’emmena à Sihyara où elle connut Ninsei. Elle fut jalouse de voir que la gamin avait l’attention de sa mère, elle voulut pousser le garçon mais Dresla l’en empêcha, elle partagerait. Quand le jeune Dieu partit rejoindre ses tantes, Oracle et Marra, Kira resta en arrière les Déesses la virent. Elle ne put s’empêcher de leur dire qui était sa mère et Marra la souleva par la peau du cou, incitant sa mère à la réclamer. La petite resta avec elle durant les temps qui suivirent. Elles rendirent visite à Ninsei, chez les Dieux, avant de repartir. Quand elles furent à Nelta, chez les Rebelles, Kira vit sa mère partir et revenir, blessée, avec Oracle et Ninsei. Dès lors, la petite Princesse grandit avec lui, comme frère et sœur, sous la tutelle de Dresla. En grandissant, Kira perdit ses traits juvéniles et ses pensées changèrent. Elle voulait venger sa mère, elle haïssait son père. Elle l’avait même dit à sa mère. Celle-ci la calma et la serra dans ses bras, lui rappelant que malgré tout elle avait une fille adorable qu’elle n’abandonnerait pour rien au monde. Kira se rappellera toujours les paroles de sa mère ce jour-là : ‘Dès que je t’ai sentie grandir dans mon ventre, j’ai su que mon enfant ne serait jamais aussi froid que son père et qu’il serait, malgré son sang, un être n’attendant que d’aimer quelqu’un. Quand je t’ai vue dans mes bras, âgée de quelques secondes, j’ai ressenti un amour que seule une mère peut avoir pour son enfant. J’ai su que cette enfant au creux de mes bras serait ma fille’. Les larmes de Kira devinrent des larmes de joie. Jamais son père ne pourrait comprendre ces paroles. Elle se battit durant la guerre et quand tout fut fini, elle quitta les mortels avec sa mère, Ninsei et Oracle. Elle savait que le reste de sa famille les suivrait. Elle les aida à reconstruire le Monde Céleste pour la survie de Févlia tout en regardant Ninsei du coin de l’œil, ce gamin devenu un jeune homme dont elle sait être amoureuse. Kira a une entente avec Arielle : Celle-ci a accepté de lui laisser un de ses renards afin qu’il surveille Févlia, Kira voulant surveiller les faits et gestes de son père. Ce renard, désormais noir et blanc, a été prénommé Edge et depuis il n’obéit qu’à sa nouvelle maîtresse.


Dernière édition par Warui Black Blade le Sam 2 Juil - 4:24, édité 8 fois

_______________
Une femme peut être plus dangereuse qu'un homme mais une mère peut être plus dangereuse qu'un démon
(Ava par Xena =3)
avatar
Warui & cie
Déesse du Combat/Renard Noir

Messages : 534
Date d'inscription : 09/07/2010
Age : 27
Rang : Mascotte OFFICIELLE de Févlia

RPG
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur http://www.arieda.deviantart.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dieux Sybaliens

Message  Warui & cie le Lun 9 Aoû - 17:44

Nom : Maln'synyramirnaya (péjoratif)/ Rose des Vents (formel)/ Niiz (affectueux)
Sexe :
Titre : Déesse des Quatre-Vents, ou plus simplement déesse du Vent. En rappel à son surnom de Boussole, elle écope de celui de Rose des Vents parmi les dieux.
Pouvoirs : Manipule l'air et les propriétés physico-chimiques de son environnement. Télépathe, peut manipuler l'esprit de petits animaux. Peut voler. Retrouve toujours son chemin. Signeuse et écouteuse.
Statut : Bienfaisante.
Description physique : Petite farî'disæss noire aux yeux violets, elle paraît 15-19 ans. Ses cheveux sont ondulés, incroyablement longs et noués en nattes. Son corps est parcouru de petite taches luminescentes, correspondant chacune à une étoile de la voûte céleste. Elle peut faire apparaître comme disparaître une paire d'ailes blanches, larges et puissantes.
Description du caractère : Douce, généreuse, passionnée, on voit en elle la déesse bienfaisante même. Néanmoins, elle n'use de ces attributs qu'envers ses amis, pour ses idéaux qu'elle défendra bec et ongles, et non pour le Bien tel quel. D'une violence sans égales en combat, s'il s'agit d'une exécution ou d'un défi que lui aurait lancé un individu en particulier, elle pourra se montrer courtoise, respectera les règles qui lui seront imposées.

Légendes : Cousine au second degré d'Arielle, Warui et Dresla mais aussi descendante directe de cette dernière, Nolshira fut mêlée à de nombreuses légendes, mais bien peu la mettent en scène comme déité importante, et bien moins sont connues ; il s'agit bien souvent d'extraits. Voici les plus communes.

LE NOM
« Disos Niâm »- Sybala- Farÿd. Elle paraissait ange quand elle brava le ciel. Au-dessous d'elle, la foule s'était arrêtée, montrait du doigt ses ailes immaculées, comme lumineuses. Et quand la déesse foula la terre, suivie du Galion sybalien, tout le peuple s'ébranla, la nomma d'une même voix : “Maln'synyramirnaya !” ainsi fut à jamais scellée son identité, jusque dans sa moelle : puissante malédiction de tout un peuple.

Symboles :

Blason officiel retrouvé la base de sa statue sybalienne.
Glyphe (écrit). Quand un sort de traceur ou de signeur la vise en particulier, ils se doivent de reproduire l'un ou l'autre. La plupart des sorts de Niiz contiennent par ailleurs ces idéogrammes. Il est divisible en deux parties qui, jointent, forment une rose des vents stylisée : à la verticale les deux goi en croissant : l'union mais aussi petit rappel à la famille dont elle est issue, à l'horizontale l'infini : l'immortalité et la patience - sans oublier le fait que la fente de ses grelots y ressemble étrangement...




Par... Niiz =3

_______________
Une femme peut être plus dangereuse qu'un homme mais une mère peut être plus dangereuse qu'un démon
(Ava par Xena =3)
avatar
Warui & cie
Déesse du Combat/Renard Noir

Messages : 534
Date d'inscription : 09/07/2010
Age : 27
Rang : Mascotte OFFICIELLE de Févlia

RPG
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur http://www.arieda.deviantart.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dieux Sybaliens

Message  Warui & cie le Ven 20 Aoû - 13:11

Image: http://i31.servimg.com/u/f31/12/71/84/39/angeli10.png

Nom : Cirrus SmawilNyra, mais chez les Divinités, on le nomme Felcius

Sexe : Masculin

Titre : Dieu du Soleil

Symbole : Un soleil aux rayons ondulés

Pouvoirs : Cirrus maîtrise la météo. Il peut également invoquer des tornades, modifie la vitesse du vent, la durée et la force des précipitations, l'épaisseur d'un brouillard. Il contrôle aussi le Soleil, sa température et sa puissance. Cirrus, dés qu'il se met devant cet astre lumineux, peut cracher un puissant laser solaire dévastateur qu'il utilise en dernier recours. Les étoiles aussi sont sous son contrôle : Cirrus peut faire tomber une pluie d'étoiles incendiaires. Il contrôle également l'Air sous toutes ses formes. Quant aux armes, il est très habile avec une épée et sait très bien tirer à l'arc.

Statut : Bienfaisant

Description physique : Farïd au corps élancé, Cirrus est très grand. Son pelage est d'un blanc aussi pur qu'un cumulus et des éclats d'argent apparaissent sous les rayons d'un soleil hivernal. Ses yeux sont bleu comme un ciel de nuit et son visage est enfantin. Il possède une paire d'ailes longues et tranchantes. Des ailes de cygne. Sa queue est fine et longue. Son ventre, son museau et l'extrémité de sa queue sont d'un jaune qui peut varier. Son sang est bleu pâle, signe d'un Magicano de l'Air. Il est vêtu d'une cape bleu nuit et porte un bracelet en cristal avec de drôles d'inscription. Il est toujours en possession de son sceptre doré. Cirrus reste sous sa forme Farïd entier lorsqu'il est avec sa femme Arielle. En général, il aime se présenter sous sa forme mi-Farïd, mi-loup.

Description du caractère :
Loyal et calme, Cirrus est un Farïd très sage mais est très, très sensible. La moindre chose le blesse. Il est assez réfléchi et prudent. Quand il prend une décision, il ne la lâche pas. Cirrus est très ambitieux et veut toujours aller jusqu'au bout de ses buts sans jamais abandonner. Il est très patient et s'énerve très rarement sauf si vous touchez aux personnes qu'il aime. Dans ce cas, il punira sévèrement l'ennemi. Cirrus est très sociable mais est très méfiant aux premiers abords. Une fois qu'il connait la personne, il est à son écoute. C'est un Farïd très compréhensif qui ne juge pas les autres. Il pardonne facilement, voir trop. Avec Arielle, il est incroyablement amoureux. Ils s'aiment comme de jeunes mariés malgré des centaines d'années passées. Il est très fidèle. Cirrus peut parfois être un peu prétentieux, il tient cela de son grand-père Sombros...

Histoire : Cirrus était le fils de Noshlor et de Sirala, souverains de Nicara, frère jumeau de Célesta (bannie du royaume à cause d'une malédiction qui attirait le malheur). Né dans la Grotte du Ciel, sa mère lui donna un mystérieux bracelet en cristal. Il fut promis à Arielle. A l'âge de sept ans, il avait été surpris par Noshlor en train de donner un véritable baiser d'amour à sa fiancée. Son père l'enferma dans sa chambre après lui avoir annoncé qu'il ne verrait qu'Arielle à ses dix huit ans. Peu à peu, Noshlor devint fou. Il décida alors de marier Cirrus à Calypso, princesse de Daribad. Après trois ans, il fugua mais se fit enlever par une dragonne rouge. Ses parents disparurent également. Cirrus fut l'esclave de Xiao pendant dix années. Il revit Arielle sur Fabulya, à Nelta. Cependant, elle était amnésique. Mais après plusieurs péripéties, elle put retrouver la mémoire et anéantir Xiao. Cirrus apprit la mort de son père. A vrai dire, il n'était pas vraiment attristé. Une fois revenue à Nascarian, il eut des quadruplés avec Arielle : Christobal, Axias, Caleb et Azera. Puis, il se maria à Arielle. Malheureusement, la vie était difficile pour la petite dernière qui était enviée par ses aînés. Elle fugua et sa mère tomba dans une longue dépression de quatre ans. Cirrus retrouva sa fille lorsqu'Axias l'avait prévenu qu'elle se trouvait dans les cachots. Malheureusement, ce fut le tour d'Axias de fuguer. Cirrus, après avoir entendu Céosus, apprit qu'il était un Dieu et que son grand-père était Sombros, un Déchu. Plusieurs mois plus tard, il quitta Nascarian avec le peuple Farïd à cause de la Mort qui s'était installée dans leur royaume. Au repaire des Rebelles, il devint un espion et eut une autre petite fille : Kaéra. Après la mort d'Axias, Arielle devenait folle. Cirrus essaya tout son possible pour que sa femme eût un état normal. Cela le rendait malheureux de la voir ainsi. Heureusement, l'arrivée de Niiz, une très jeune Déesse, la calma. Après la guerre, Cirrus, Arielle et leur peuple rebâtit Nascarian. Et il fut un temps où Cirrus devait rejoindre le Monde Céleste avec Arielle, Dresla, Azera et Kira.
Depuis, il veille sur sa descendance et s'occupa du levé et du couché du Soleil. Grâce aux fontaines magiques, il pouvait voir sa fille Kaéra. Il passe des heures à l'observer et regrette de ne pas avoir passé plus de temps avec elle.

Par Kaéra =3

_______________
Une femme peut être plus dangereuse qu'un homme mais une mère peut être plus dangereuse qu'un démon
(Ava par Xena =3)
avatar
Warui & cie
Déesse du Combat/Renard Noir

Messages : 534
Date d'inscription : 09/07/2010
Age : 27
Rang : Mascotte OFFICIELLE de Févlia

RPG
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur http://www.arieda.deviantart.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dieux Sybaliens

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum