Amsya

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Amsya

Message  Warui & cie le Ven 9 Juil - 21:56

Amsya


Spoiler:
forêt
Résumé historique
Au commencement— La fascination des Amsyais à l'égard de la magie remonte à la venu des premiers elfes qui trouvèrent à Amsya tout un territoire vierge d'intrusion, coupé du reste de Fabulya par ses reliefs. Un pan de terre offert des dieux, où ne vivaient que quelques animaux et créatures – telles que les fées peuplant les montagnes - attachées à la nature, vivant au gré des saisons.
Désireux de conserver l'ordre qui y régnait alors, les premiers elfes ne forcèrent pas ce monde pur et végétal, refusant de prendre partit et ne se battant que pour protéger ce bien précieux.
Si ce beaux pays d'Amsya a connu bien des aléas dont toujours il a su se redresser, toujours avec l'appui de tous ses habitants magiques, les coups se firent plus durs dès les premiers raids de Koori, la menace d'au-delà des monts, sous la bénédiction non-négligeable du déchu Manipulateur. Au cours de bien des batailles, quelques unes des créatures les plus hétéroclites du pays se réunirent pour combattre, ralliées par un appel elfique, hélas, trop peu écouté. Il n'offrirent qu'un obstacle mineur sur les frontières, au-devant des envahisseurs : c'est ainsi que tout le vaste territoire des Monts Enneigés leur fut repris, et la population guerrière consentit à rejoindre les forces neltaines : la résistance, troupe de rebelles commandée par un elfe de Volky.
La guerre s'éternisait et tuait la vie amsyaise à petit feu. Les habitants restés sur les lieux étaient peu nombreux et devaient puiser au plus profond de leur propre force pour maintenir un équilibre précaire. Alors que le message d'une paix nouvelle leur parvint, tous comprirent qu'il serait nocif à ce qu'ils s'étaient évertués de conserver. Tout avait pourtant l'allure d'un paradis futur : Nelta et Omlid s'étaient engagés sur le chemin d'une entente cordiale, le commerce connaissait un essor neuf entre les trois puissances fabuloises... Les Amsyais considérèrent de prime ce changement comme une récompense pour tout ce qu'ils avaient eu à sacrifier, mais chaque médaille a son revers.
Les traques— vite ils eurent des échos des traques organisées à l'encontre des créatures magiques, que ceux qui avaient été leurs alliés accusaient de tous les maux. Vite, le pays s'était clos à tout commerce, tapi derrière ses montagnes, dissimulé par sa forêt, menaçant envers tout intrus qui ne cherchait pas à fuir ce règne cruel. Plus aucun être ne finit par s'approcher des contrées magiques, et personne ne pu apporter l'aide dont avait besoin le pays pour se relever définitivement des stigmates que la guerre avait laissé sur ses terres. Affaiblis, les elfes fuirent ce territoire qui ne pouvait plus que les amener à disparaître, pensant avec regret qu'il était d'ores et déjà promis à la mort, à s'assécher sous la houle du vent. C'était omettre le savoir transmis aux quelques êtres décidés à sauver la terre qui les avait vu naître ou les avait accueilli quand tous les avaient chassés. Magicaniz, fées, hybrides et tant d'autres se liguèrent comme jamais ils n'avaient voulu le faire par le passé, faisant battre le cœur d'Amsya de rites provenant d'un culte abouti de la nature, baignant dans les mythes du passé soigneusement modifiés pour y faire la propagande de dieux tous atteints par le mal.
Amsya, la terre d'exil, celle de la magie, lavée de sa foi.

Us et coutumes
Territoire— Aujourd'hui, Amsya est comparable à l'ancienne Sihlyara de par sa diversité autant d'espèces que de culture. Pays riche de matières premières, les habitants humanoïdes usent néanmoins d'un mode de vie simple, ne se vêtant que de tissus naturels, dépourvus généralement de teinte, servant à la fabrication de vêtements pratiques au quotidien, généralement amples. Chaque créature dite « pensante » apprend à respecter, protéger la nature ainsi qu'à exécrer les dieux, qui les auraient laissé dépérir sans réagir. Ils connaissent les effets de chaque plante amsyaise sur l'organisme, quelle plante est ou non comestible, ...
Si appréciant les arts, ils privilégient la musique à l'écriture – inutile, même, chez certaines espèces, et qui reste réservée à un usage rare, ainsi qu'aux humanoïdes. Beaucoup prennent ceci pour un manque d'intelligence, bien que plus d'une fois cela ait été démenti par l'importante culture dont ils ont possession. Il peut arriver qu'un habitant connaisse les bases de toutes les langues présentes comme passées de Févlia, puisqu'Amsya est devenue le carrefour où se croisent les cultures ainsi que les époques, grâce aux êtres à la vie souvent bien plus longue que celle des humains. Certaines fées chantent encore les batailles passées, les terres autrefois prospères des autres continents.
Fêtes— Sont fêtés les solstices et les saisons. Trois fêtes sont unanimes, et ce pour tous les villages, bien qu'elles y soient fêtées différemment de l'un à l'autre :
    · Le retour du printemps occupe une place particulière dans les consciences, étant synonyme de renaissance,
    · Le solstice d'été, fête des morts et du temps qui passe, a a une connotation plus joyeuse que ne le suggèrerait sa signification, qui se ressent lors des festivités.
    · Le solstice d'hiver, annonçant la fins des nuits longues et le retour de la lumière.
La magie est apprise et perfectionnée par toute la population, qui s'en sert au quotidien pour la renforcer. Des mages de toute sorte sont entraînés au combat pour servir les défenses du pays : personne n'ignore plus l'hostilité que les pays l'avoisinant portent à cette contrée, bien que peu ne soit mis au courant des petites complications rencontrées aux frontières : les mages s'étant exilés à Amsya et qui la protègent fidèlement à présent aux frontières posent bien plus de problèmes que ne le laisseraient suggérer les exécutions dans les arènes, à garder avec soin jaloux les arbres de la Forêt des Rêves que les Fabunès considèrent comme leurs pour toute construction, ou à surveiller les vallées des massifs, appuyés par leurs occupantes féériques.


Par Niiz
Image: Zerochan
avatar
Warui & cie
Déesse du Combat/Renard Noir

Messages : 534
Date d'inscription : 09/07/2010
Age : 27
Rang : Mascotte OFFICIELLE de Févlia

RPG
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur http://www.arieda.deviantart.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum