Koori

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Koori

Message  Warui & cie le Ven 9 Juil - 21:55

Koori

Histoire

"Les Humains sont des êtres méprisés. Que restait-il aux Dieux que les autres vénèrent, après avoir créé toutes les créatures magiques qui nous chassent ? Quelques miettes qu'il donna aux humains ! Il ne sont pas tous beaux comme les elfes, ils ne vivent pas aussi longtemps que les Anges, ils ne sont ni très rapides, ni très agiles, ils n'ont pas de griffes ni de crocs. C'est pourquoi nous les Humains, nous avons été chasses, extermines, considérés comme des rats, des simples gibiers pour ces êtres ! Les Elfes ne nous considèrent pas comme des êtres a part entière, les Anges nous pensent déchus ! Mais ensemble, nous avons tenu. Ensemble, nous avons traverse la montagne glacée. Ensemble, nous avons souffert, pour nous tenir la, aux cotes de ce gouffre sans fond, pour qu'ensemble, nous construisions la plus grande Nation, pour qu'ensemble nous montrions la valeur de l'Humanité!"

Extrait du Discours Fondateur.

Koori était un royaume très fermé, contrôlé uniquement par des humains, correspondant souvent à des critères physiques très précis, et le plus impitoyable possible. Ce pays n'entretenait presque aucune relation avec l'extérieur, et durant plusieurs siècles, ils prospérèrent de leur côté, en cultivant leur propre magie, à la base empruntée à une variante de magie elfique et transformée de manière à être utilisable sans trop d'encombres par les humains. Le destin de Koori bascula lorsqu'en 1361, le roi Hinode mourut, sans aucun successeur, proche ou éloigné. Le pays s'endormit le soir de sa mort fort agité, incapable de donner le nom du futur roi. Ce soir, chacun vit en rêve la même petite fille aux cheveux blonds et aux yeux d'or. Et au matin, le père d'une petite fille des bas quartiers correspondant à la vision collective présenta l'enfant à la Cour, qui la déclama Reine du pays après avoir consulté la prophétesse et avoir voté. Ainsi, Yuu, treize ans, accéda au trône, et Koori ne fut plus jamais comme avant.

On effaça de sa mémoire son ancienne vie afin qu'elle règne sans s'occuper des plus basses classes par sympathie. Le conseiller Miyena vit néanmoins là une opportunité pour rendre Koori plus vivante et paisible, et commença à l'influencer, malgré l'avis opposé de ses précepteurs, pour qu'elle soit une bonne reine. Sa vie fut chamboulée par le retour du fils maudit des Miyena, Hideki, dont elle s'éprit. Et sa condamnation à mort à cause du meurtre du conseiller Miyena, peu de temps plus tard, l'empêcha de devenir la reine posée et pacifique dont beaucoup rêvaient.

Quelques années après, les dragons d'Omlid détruisirent la cité, la Reine et quelques milliers d'habitants purent s'enfuir. Mais la Reine ne laissa pas tomber son pays. Elle put le reconstruire en rassemblant les survivants de l'attaque, leurs descendants et beaucoup d'autres humains qui vivaient jusqu'alors à Nelta ou à Amsya. Elle travailla longtemps en coopération avec Hideki, qu'elle avait retrouvé vivant, mais celui-ci la trahit pour une personne non-humaine. Ces deux éléments combinés la rendirent folle de rage, et un attentat perpétué par le magicien et un acolyte lui donna une bonne raison d'attaquer Nelta, qu'elle conquit en un rien de temps. Koori devint une grande puissance, mais en s'étendant, le pouvoir dictatorial de la Reine se disloquait. Non pas qu'elle perdait de l'autorité, mais malgré l'aide qu'apporta Amos, elle n'arrivait pas à gérer comme il le fallait la menace de la Guilde des assassins de Nelta, ce qui causa sa perte. Après plusieurs échecs, et malgré quelques victoires, la guerre souterraine l'avait tellement distraite qu'elle en oublia les menaces, et l'attaque solitaire que mena Hideki contre elle la mena à leur perte, à tous les deux. Koori tenta bien que mal à survivre aux énormes dégâts de l'attaque, en plaçant le conseiller restant à la tête du royaume, mais le sacrifice de Lethao et les attaques de la guilde, jointes à celles de Nelta et d'autres royaumes libérés, eurent raison de la contrée. Malgré les tendances kamikazes du pays, il s'avoua vaincu grâce au soulèvement d'une partie du peuple. Et le voilà à la merci des autres pays.

Le conseil de guerre qui réunit les dirigeants des pays vaincus contre ceux des vainqueurs ne fut pas très clément envers Koori. La plupart des magiciens sont exécutés ou enfermés dans des prisons imperméables à la magie. Une grande épuration fut mise en oeuvre, et beaucoup d'exécutions eurent lieu. La capitale étant détruite, la population fut logée dans des taudis dans l'ancienne forêt de la Licorne, où on leur inculqua les valeurs Nelteines. Leur situation fut moins misérable que celle qu'ils menaient jusqu'alors dans le royaume de glace, mais l'attitude méprisante des Nelteins envers eux, qui les avaient longuement opprimés, leur rendait la vie assez dure, devant essuyer des fautes qu'ils n'avaient pas forcément voulu commettre. D'autant plus qu'à l'avènement d'un nouveau roi de Nelta, après celui que l'on nomma à juste titre « le guérisseur » grâce à sa mansuétude face au peuple humain de Koori et aux bonnes décisions qu'il prenait pour relever Nelta, la magie humaine fut interdite et les Koorijins de moins en moins bien vus. Quelques années après, las de devoir entretenir ce peuple lorsque les Nelteins n'étaient pas encore forcément très riches, il prétexta que la rééducation des survivants de Koori étaient achevée, et les renvoya rapidement dans leur pays, dont les bases avaient été reconstruites pour les empêcher de partir de zéro, et surtout pour mieux les encadrer.

Aoshiro, la capitale sur le rocher volant au milieu d'un immense cratère, n'est plus qu'un vague souvenir. A présent, la ville est construite sur les montagnes, avec le micro climat magique qui la protège toujours. C'est d'ailleurs la seule magie autorisée à Koori, et seuls une poignée de fonctionnaires, haut placés et choisis très loyaux à Nelta, font marcher cette barrière. Mais tout est à refaire. Au cours des décennies, la ville se reconstruit en hauteur, comme avant, mais le système hiérarchique qu'elle supposait fut banni. Koori avait sa capitale, mais une arborescence de petites villes s'étala sur les montagnes. Le temps de la grande centralisation était terminée, et ce système de villes connectées entre elles par des grands ponts ou des souterrains permit au pays d'être utilisé comme grande route commerciale, beaucoup plus rapide que de passer par les falaises de Moalanfu, plutôt dangereuses... Les montagnes féeriques d'Amsya ayant été annexées par Koori lors de la redistribution des terres, les puissances de Nelta et d'Omlid voulant absolument avoir main mise sur ces terres indirectement, le commerce entre Nelta et Omlid en passant par Koori fut rendu courant. Le pays put se relever en grande partie grâce à cela, mais le rendit entièrement dépendant du bon vouloir des deux grandes puissances. Si elles décidaient un jour d'arrêter ces échanges, Koori s'enfoncerait de nouveau dans la misère. Les terres très riches en minéraux du pays constituent tout de même une roue de secours.

La main-mise de Nelta et Omlid sur Koori se voit au niveau économique, mais aussi au niveau politique et scientifique. L'intelligentsia de Koori est automatiquement amenée à Nelta ou à Omlid faire leurs recherches, empêchant le pays de prendre son essor technologique. Les deux puissances vendent régulièrement leur savoir au peuple de Koori, mais prenant soin de ne leur donner que des avancées qu'ils ont acquises une bonne décennie auparavant. Quant à la politique, le gouverneur de Koori est censé être élu au suffrage universel, mais il requiert chaque fois l'approbation des deux pays conjoints, qui poussent souvent le peuple à voter pour l'un ou pour l'autre, et trafiquant parfois les résultats. Ce climat assez opaque et corrompu fit pousser les organisations plus ou moins légales qui s'allièrent à Nelta et Omlid pour avoir la main mise sur Koori, faisant respecter sous le manteau les lois autoritaires des deux puissances, en cherchant toujours leurs profits. Le crime organisé n'est donc plus une exception, et ce sont ces compagnies qui régulent les commerces et toutes sortes de trafics. Le peuple de Koori ne s'est donc finalement pas détaché de son destin immuable de victime, mais le pays est beaucoup plus vivant, et beaucoup moins misérable que sous le règne de Yuu. Il y a dix ans, on alloua aux Koorijins des terres, les Apanages, en bas des montagnes, afin qu'ils s'auto-suffisent en nourriture, ce qui remonta le moral des Koorijins.

Néanmoins, le pays est à surveiller de très près, car sa grande proximité avec Amsya n'apporte visiblement pas que des avantages, et il semblerait qu'un certain nombre de créatures magiques se terrent dans les profondeurs des villes marchandes de Koori, à échanger avec les fameuses organisations, à fouiller ou à conclure des accords qui ne seraient pas forcément du goût des puissances.

Us et Coutumes

Koori a parmi ses atouts la richesse de ses terres. C'est la terre la plus riche en métaux de tout Fabulya, et de nombreuses personnes ont convoité les richesses que personne n'a cependant pu dérober. Les mines de Koori sont très surveillées et exploitées au maximum afin de récupérer le plus de métal possible avant que l'on tente de le voler. L'interdiction de la magie utilitaire à rendu la surveillance plus rude, mais le nombre de gardes et de barrières dissuade généralement les voleurs. C'est un des seuls domaines à ne pas connaître de contrebande, tout est soigneusement inspecté par des officiers. Les mineurs ont une vie assez dure, mais l'installation de micro-climats comme à Aoshiro a rendu le travail un peu moins pénible. Il y a des métaux précieux comme de l'or et de l'argent, des métaux dits normaux comme le fer et le cuivre, une poignée de gisements de pierres précieuses et un gisement d'hydrocarbures, qui sont vendues à Nascarian. Néanmoins, le pays ne peut pas s'enrichir avec ces ressources. Les taxes sont si importantes qu'elles ne donnent pas beaucoup de bénéfices, mais permettent au pays de subsister.

Les Apanages sont des terres données il y a quelques années aux habitants de Koori, empiétant sur Nelta et Omlid. Elles sont sous étroites surveillance, mais permet au pays de se pourvoir lui-même en nourriture, du moins en partie, ce qui était impossible jusqu'alors. Les fermiers sont encore assez débutants, et des Nelteins les aident encore à s'organiser correctement.

Le commerce est la principale source de survie pour Koori. Les droits de douane ne sont pas très élevés, mais Nelta et Omlid font transiter tellement de biens entre eux en passant par Koori qu'il est devenu le revenu le plus rentable, et le plus fluctuent, dépendant du bon vouloir des deux puissances, et de leur propre économie. Néanmoins, les Koorijins savent aussi vendre les produits de leur pays, notamment en matière de joaillerie et d'habillement. Les bijoux elfiques étant désormais mal vus, c'est l'esthétisme de Koori qui est le plus prisé dans le monde, les femmes Koorijins étant souvent enviées. Koori ne peut plus vendre d'armes, mais en vend les matières premières.

Les villes de Koori sont organisées comme une large muraille, et servent d'ailleurs de telles, face à Amsya. En effet, impossible de traverser les montagnes féériques sans tomber sur la partie qu'a annexée Koori, et sur le territoire d'une de ses villes. Les villes sont toujours organisées en hauteur, telles de grande pagodes, protégées individuellement par le dôme magique permettant le micro-climat. Elles sont reliées l'une à l'autre par de grands ponts pour les plus importantes, ou par des réseaux souterrains, empêchant desormais le froid de paralyser les echanges. Chaque ville n'est reliée qu'à deux autres villes, le pays s'organisant vraiment comme un immense chemin. Il y a quelques rares exceptions comme Aoshiro qui est liée à des villes plus isolées ou aux mines.

La hierarchie s'organise par ville. Un gouverneur est élu pour chaque ville, même si les ficelles de la politique sont très souvent tirées par Nelta et Omlid. Un dirigeant fédéral réside à Aoshiro, mais n'a pas souvent droit de parole face à ce qui se trame dans les profondeurs des petites villes. En dessous du gouvenreur et de ses ministres, il y a souvent la pègre, très bien integrée dans chacune des villes de Koori, et qui sont parfois même les véritables dirigeants de la ville. Souvent à la solde de Nelta et Omlid, le crime organisé agit sous couvert d'entreprises commerciales, mais bien sûr, personne n'est jamais dupe.

L'armée de Koori est réduite au minimum vital, mais au minimum quand même. Il faut bien pouvoir se défendre contre les forces d'Amsya, dans le cas où elles déborderaient. Les magiciens étant bannis, les anciens rangs des soldats Koorijins ont été remis au goût du jour.
- Les fantassins, soldats les plus faibles et les moins spécialisés.
- Les archers, très puissants bien que moins précis que les archers elfes, qui enduisent souvent leurs flèches de substances inflammables ou de poison.
- Les sentinelles, les meilleurs épéistes de Koori. Leur école est très frequentée par les aspirants épéistes d'autres pays, la réputation des épeistes étant très bonne.
- Les pistomanciens, il n'y en a bien qu'une vingtaine, et ils sont encore inexperimentés, mais leur but est d'essayer d'égaler les maîtres de la poudre Nelteins ou Omlidois.

Le rapport de Koori face aux autres espèces est toujours de l'ordre du mepris viscéral, surtout après elur cuisante défaite face à un elfe. Mais après des années de servitude auprès de Nelta et Omlid, ils voient parfois l'intrusion des Amsyens d'u bon oeil, et "omettent" de les avoir vu auprès des autorités. Nénamoins, leur système de classe selon l'apparence physique a été banni, et lointaine est l'époque ou la plupart des Koorijins étaient des êtres blonds à l'apparence raffinée.

Les repressions ont également été bannies. Le supplice de la jetée des vertiges, ou des prisons eternelles n'est plus qu'un lointain souvenir. La prison a été banalisée, même si les opposants les plus fervents disparaissent mystérieusement...

La seule fête continuant à être celebrée est la fête de la lumière. Elle se situe lors de la nuit la plus longue, au coeur de l'hiver, au coeur du froid meme au sein de la cite qui est pourtant protegee par des sorts puissants. Les festivités durent toutes la nuit et le jour qui suit est declare jour de repos. Lors des preparatifs, l'apres-midi, des guirlandes de papier plié blanc sont fixées à tous les étages de la ville et on installe des lanternes traditionnelles. Cette saison est celle la plus portée dans le coeur des Koorijins et la plus fetée. Les habitants portent tous des tuniques blanches traditionnelles, unies mais aux plis sophistiques qui les rend difficiles à comprendre pour des etrangers. Sans distinction sociale, on porte ces tenues en ne portant aucun bijou, aucun maquillage sauf une poudre blanche que l'on etend sur le visage pour s'eclaircir le plus possible la peau. Les cheveux sont ramenés en arrière, et cachés sous des capuches. Toutes classes sont confondues, le temps d'un soir. Une longue procession est organisee du bas des escaliers a leur sommet, encadrés par quelques personnes en tenues noires qui portent des lanternes, symbolisant les personnes mortes durant l'hiver et guident le groupe qui symbolise les humains dans leur periple dans la montagne pour trouver la ville. Les conseillers et meme les gouverneurs se joignent a la procession, parmi leurs sujets qui ne les reconnaissent pas souvent. La procession dure jusqu'au chateau, devant lequel le peuple entonne alors une chanson en sa langue, qui a presque été abandonnée au profit de la langue Fabulyenne mais est toujours utilisée durant cette cérémonie, une longue melopée qui paraitra tres simple, pas tres jolie pour beaucoup, mais pour qui connait un tant soit peu la fete des lumieres sera quelque chose de magnifique et d'emouvant aux larmes. Puis tous redescendent jusqu'a la jetee des vertiges et regardent le ciel toute la nuit, parlant les uns aux autres sans reveler ni leur identite ni leur classe sociale, les enfants dormant sur les genoux de leurs meres. Des amants se retrouvent parfois uniquement chaque annee, a cette occasion... Et les lumieres dans le ciel emerveillent tout ce monde reuni, pour une seule et unique nuit de bonheur complet et serein...


Par Hideki (Févlia)
avatar
Warui & cie
Déesse du Combat/Renard Noir

Messages : 534
Date d'inscription : 09/07/2010
Age : 27
Rang : Mascotte OFFICIELLE de Févlia

RPG
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur http://www.arieda.deviantart.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum