Et ensuite ? (PV Niiz)

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Et ensuite ? (PV Niiz)

Message  Syriadel le Jeu 4 Avr - 18:17

Tout ceci n'était qu'un horrible cauchemar. Je me réveillerai bientôt. Je voulais me réveiller ! Ce mauvais rêve était trop long. Tellement réaliste mais je savais que j'étais en train de rêver. Ce n'était qu'un cauchemar ! Pourquoi une telle chose serait arrivée ? Pourquoi voudrait-on me tuer ? Je n'avais rien fait de mal ! Enfin... il m'était déjà arrivée de mordre quelques personnes lorsqu'elles me tapaient sur les nerfs mais était-ce vraiment une raison ? Personne n'était mort par ma faute ! Je me torturais à me poser toutes ces questions. Je voulais me réveiller !

Non, ce n'était pas un rêve. Le froid qui me mordait la peau était réel. Mes tremblements aussi. Le vent se faufilait dans mon coup, comme s'il me soufflait «tu es bel et bien réveillée». C'était trop réaliste pour un rêve. Je n'étais pas dans mon lit. Mais dans un arbre, perchée sur une grosse branche. Mon visage était enfouie dans mes mains. Je ne voulais pas regarder cette réalité. Je sentais le goût salé de mes larmes qui coulaient dans ma gueule et le parfum des fleurs qui n'avait plus la même odeur désormais. Les doux arômes de ma vie avaient fui. Mon père était mort et on avait tenté de me tuer. J'étais seule dans cette obscurité, à pleurer en silence.

Mais mon père ne serait pas resté inactif à se lamenter sur sort s'il était à ma place. Il avait toujours su se relever. Pour moi. Peu à peu, je commençais à me ressaisir. Oui, j'étais seule mais je ne voulais pas me laisser abattre. J'avancerai pour toi, Papa. Tu voulais m'emmener au port. Je ne savais pas pourquoi, mais je le ferai. Après tout, que pourrais-je faire d'autre ?

Je descendis de mon arbre tout en ayant pris garde à ne pas tomber nez à nez avec l'assassin de mon père. Par chance, il n'était pas là mais j'étais certaine qu'il me cherchait encore. J'avançai prudemment. Ma respiration était saccadée. J'étais terrifiée et j'épiais les environs. Cependant je ne reculais pas. Je vis bientôt cet étrange volcan qui se pointait à l'horizon. Mon objectif était d'aller au port mais ensuite, que ferai-je ?
avatar
Syriadel
Admin

Messages : 146
Date d'inscription : 20/03/2013
Age : 24
Rang : Réincarnation d'Axias

RPG
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et ensuite ? (PV Niiz)

Message  Niiz le Jeu 4 Avr - 23:48

L'herbe est tendre et douce sous mes pas; j'ai piétiné ce tapis végétal pendant des heures déjà et son contact m'est toujours inlassable. L'air pur s'engouffre à grandes goulées dans mes poumons; ils l'accueillent avec l'avidité de deux affamés cherchant ripaille après famine. Au loin se dresse le Volcan des Océans, silhouette vaguement triangulaire à l'ombre bleuie par l'horizon; je peux l'apercevoir depuis la vallée où je me tiens, et entendre le gazouillis des quelques ruisseaux qui filent le long des pentes et couvrent le paysage d'un manteau scintillant. Malgré le soleil qui se mire par myriades dans les cours d'eau, un vent taquin a pour habitude de venir chahuter les voyageurs à ce point de la route; s'il m'est ami, il ne m'en fait pas moins resserrer ma cape sur mes épaules: un tissus jaune, épais et quelque peu usé qui ne me sert que pour passer inaperçu. C'est aussi dans ce but que j'ai abandonné tous mes artifices coutumiers et masqué mes larmes sous un peu de charbon. Mes poches en sont garnies: il vaut mieux prévenir que guérir.

Je continue ma route; c'est à peine si je prends le temps d'évaluer la distance qui me reste à parcourir. J'y parviendrai bien assez tôt pour observer les sentiers et, alors, me faire un avis sur ma capacité à rejoindre Nelta par le fleuve, en contournant Koori. Je ne doute pas de trouver un taxi ou un dragon à Omlid qui me transportera jusqu'à la frontière et reposera mes pattes fatiguées. Mon habit d'enfant effacera les éventuels doutes sur ma personne.

Arrivant en montée et m'essoufflant déjà, je trouve une pierre où m'installer. Là, je détache une gourde de ma ceinture; j'ai tôt fait d'en porter le goulot à mes lèvres pour m'en désaltérer. Deux pays… j'ai encore deux pays à traverser avant d'arriver à destination. Occupée à y songer, je n'entends ni ne vois de suite la farïd qui, tout comme moi, a entamé l’ascension du volcan.


_______________
Jouer les filles de l'air
—malgranda floko—
avatar
Niiz
Rose des Vents

Messages : 596
Date d'inscription : 09/07/2010
Age : 23
Rang : Boussole à pattes

RPG
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et ensuite ? (PV Niiz)

Message  Syriadel le Ven 5 Avr - 9:53

J'étais complètement crevée. Je sentais une légère douleur dans les muscles de mes jambes et j'avais faim. Je ne savais pas pendant combien de temps je marchais. J'avais mal dormi à cause des évènements de la veille et j'avais besoin d'un lit. Je devrais m'arrêter tout de suite afin de reprendre des forces mais il n'y avait rien à manger ici. Juste des rivières qui sillonnaient et s'enlaçaient. Je m'entêtais à avancer. Si je n'avançais pas, je crèverai.

Bon, je contourne ce volcan et je longe les côtes. Je finirai par tomber sur un port, me disais-je.

Mon problème était que je ne savais pas du tout où je devais aller. J'avais vécu qu'à Norman et je n'étais pas allée plus loin que la Forêt des Rêves. Alors moi et la géographie... Mon seul espoir était de croiser quelqu'un. N'importe qui, tant qu'il ne chevauchait pas un dragon sans aile. Je savais que je n'avais pas peur de demander mon chemin à un inconnu, mais je n'étais pas tarée à ce point. Le dragonnier... cela me faisait peur. Mais bordel, c'était quoi son problème ?!

Et pendant que je me posais ces questions encore une fois, j'avançais toujours et j'aperçus une silhouette. Ah ! J'avais peut-être une chance. J'espérais que ce n'était pas un égaré comme moi. Au pire, on pourrait s'entraider.

- Eh ! criai-je en me précipitant vers l'inconnu.
Ne bouge pas ! Surtout pas ! J'ai sérieusement besoin de toi ! songeai-je, les dents serrées par la peur de voir mon unique espoir partir.

Surprise, je réalisai que c'était aussi une Farïd. Peut-être était-elle poursuivie... Je me rapprochai d'elle tout en courant.

- Eh ! l'interpelai-je de nouveau, essoufflée.

Je repris mon souffle quelques secondes, les mains posées sur mes jambes pliées. Je me redressai et lui demandai :

- T... tu saurais pas où est le port, par hasard ?

J'avais hésité à la tutoyer. Elle semblait jeune et j'en déduisis qu'elle devait avoir le même âge que moi. J'attendis sa réponse, espérant qu'elle serait utile.
avatar
Syriadel
Admin

Messages : 146
Date d'inscription : 20/03/2013
Age : 24
Rang : Réincarnation d'Axias

RPG
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et ensuite ? (PV Niiz)

Message  Niiz le Ven 5 Avr - 17:37

Ses traits se précisent cependant qu'elle approche. Je n'y prête pas grande attention, d'abord: apercevoir un farïd en tel pays n'est peut-être pas ce qu'il y a de plus ordinaire, mais ce n'est pas inhabituel au point de piquer ma curiosité – après tous, l'étrange dessin de sa fourrure est peut être magique ou tribal; elle pourrait tout aussi bien être un sympathisant magique, qu'en sais-je? Mais la voyant approcher, accourir même à mon encontre, je ne peux m'empêcher d'avoir quelque méfiance à son égard. Toujours assise, mes muscles se tendent et me parent à l'éventualité d'une fuite ou d'un combat. Je tâche néanmoins de me montrer plus intéressée qu'appréhensive et d'afficher une humeur accorte à la jeune femelle. Dans sont insistance, je ne peux m'empêcher de dénoter une véritable panique mais aussi une fatigue lourde. Ses cheveux sont emmêlés par le vent et elle a l'air usé de ceux qui ont passé une nuit sans le couvert d'un abris. La jeune nahiæl s'est probablement perdue en chemin, à l'occasion d'une fugue ou d'un choix peu prudent de route.

Je n'y crois pas.

Après qu'elle a repris son souffle, je remarque cette angoisse qui lui mange le visage, ainsi que la trace de larmes sur le pelage lapis autours de ses yeux; elle ne semble plus avoir l'âge de sombrer dans une telle détresse pour ne s'être que perdue. Prise au dépourvu, je me mords la lèvre et dois revenir quelques minutes sur sa question avant d'y répondre.

« Le port? Je crois… je crois que le port le plus proche se situe plein est, à quelques lieues d'ici – pas plus de trois, selon moi. »

C'est à dire presque perpendiculairement à ma route; une déviation d'autant plus contraignante qu'elle mène directement aux plages. Non pas que je tienne la mer en horreur, mais il est de notoriété commune qu'elles sont surveillées de près: m'en approcher serait comme jouer avec le feu tout en s'étant préalablement imbibé d'essence. Pourtant…

« Tu veux t'asseoir, avant? Je ne suis pas docteur, mais tu as une sale mine. Tu devrais boire ou manger un peu » – d'un geste je lui montre ma gourde – « sinon tu vas t'écrouler avant même d'entrer en ville. »


_______________
Jouer les filles de l'air
—malgranda floko—
avatar
Niiz
Rose des Vents

Messages : 596
Date d'inscription : 09/07/2010
Age : 23
Rang : Boussole à pattes

RPG
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et ensuite ? (PV Niiz)

Message  Syriadel le Ven 5 Avr - 18:12

L'inconnue me répondit que le port était vers l'est, à plusieurs lieues d'ici. Super... J'avais encore de la route à faire. Je ne pourrai pas continuer comme ça et la Farïd m'avait fait remarquée que j'avais une sale mine. J'étais affamée, j'étais assoiffée, je n'avais quasiment pas dormi de la nuit et j'avais transpiré à cause de mes nombreuses courses. C'était sûr, je ne devais pas être belle à regarder.

- Oui... tu as raison, je devrai me reposer.

Je m'installai à ses côtés tout en restant sur mes gardes. Elle m'avait aidée mais c'était facile de faire croire qu'on était un être plein de bonté. Je me méfiais toujours des inconnus, même si je n'avais pas peur d'aller leur parler. J'essayai de reprendre mon souffle. Même si j'étais sur de la roche, j'avais l'impression que c'était confortable et que je ne m'étais pas assise pendant des semaines.

- Comment tu t'appelles ? Et qu'est-ce que tu fais ici ? Tu habites pas loin ? Je pensais pas voir d'autres Farÿd ici...

C'était dans ma nature de poser autant de questions lorsque je m'adressai à un individu. Mais là, je devenais sérieusement paranoïaque. Étais-je tombée sur une autre cinglée ? Ou finalement, avait-elle l'intention de m'aider ?
avatar
Syriadel
Admin

Messages : 146
Date d'inscription : 20/03/2013
Age : 24
Rang : Réincarnation d'Axias

RPG
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et ensuite ? (PV Niiz)

Message  Niiz le Dim 7 Avr - 18:06

L'idée d'un repos a finalement eu raison de ses dernières forces: je la regarde s'assoir avec approbation puis lui laisse ma réserve d'eau entre les mains – ce n'est pas comme si le lieu ne se prêtait pas à en collecter à volonté. Elle est si lasse sur son pan de pierre qu'il est presque impressionnant de ne pas l'avoir vue s'affaler de tout son long pour reprendre son souffle. Sa respiration siffle encore légèrement mais son regard vif et ambré me rappelle à ce point celui de Flor que je me doute bien de ne pouvoir éluder quelques questions; qu'elle s'attende tout de même à ce qu'elles soient à charge de revanche.

« Tu ne veux rien savoir d'autre? Ou bien tu n'es qu'en train de récupérer un peu d'air? » commencé-je avec un vague sourire à son égard. Avant de poursuivre, je ramène mes genoux contre moi et jette des yeux absents sur le paysage. « Bon, alors moi c'est Zémy. Et si je suis là, c'est bien justement parce que je viens de loin. En vérité, deux nyhæl nous ont rejoint, chez-nous et j'allais essayer de… enfin, de leur ramener quelques souvenirs de l'endroit d'où ils viennent, pour qu'ils se sentent un peu plus chez-eux. »

C'est cette fois sur elle que se déposent mes yeux, plus inquisiteurs.

« Mais ce sont des questions que je pourrais te retourner, tu sais? Apercevoir des farÿd par ici n'est certes pas courant, mais ça l'est d'autant moins dans le cas de farÿd bleus. » Je tente une approche plus directe, sourcils froncés: « Tu n'es pas de Nelta, dis-moi? »

Vulgaire curiosité de ma part: je n'attache pas la moindre importance à sa provenance – il s'agit surtout de savoir quelles chances j'ai, ou non, de parler à une magique. De plus, j'ai toujours ce fort sentiment: l'impression d'avoir cette toute petite be'arla rose à côté de moi, qui me dévisage par les yeux de la farïd.

J'ai presque un sursaut quand j'aperçois ne lui avoir rien laissé à mangé. Je fouille avec frénésie dans mes affaires avant d'en tirer un petit pain rond et des morceaux d'une viande séchée – les quelques seuls restes de mon précédant repas. Je me prends à ciller plusieurs fois sans autre mouvement, déçue de cette maigre trouvaille. Les lui donner ne me dérange pas (j'ai sûrement bien assez de viverne et reali encore de côté pour remplacer ces denrées), mais je m'attendais à plus. J'ai presque honte de donner si peu.

« Euh… ça t'ira? »


_______________
Jouer les filles de l'air
—malgranda floko—
avatar
Niiz
Rose des Vents

Messages : 596
Date d'inscription : 09/07/2010
Age : 23
Rang : Boussole à pattes

RPG
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et ensuite ? (PV Niiz)

Message  Syriadel le Dim 7 Avr - 19:26

La Farïd me passe sa gourde que je bois après l'avoir remerciée. Ah ! De l'eau ! J'en avais vraiment besoin. Je la bois goulûment et la vide à grande vitesse. J'inspire profondément en savourant sa fraîcheur qui coule dans mon corps. Pendant ce moment de douces sensations, l'inconnue répond à mes questions. Elle s'appelle Zémy et vient de loin. La raison pour laquelle elle est ici est un peu floue, d'ailleurs, un mot est sorti de mon vocabulaire.

- Nyhæl ? Qu'est-ce que c'est ?

Bien sûr, je savais qu'elle allait me retourner toutes mes questions. Je lui réponds donc, en prenant soin à ne pas lui donner trop de détails :

- Moi c'est Syriadel. Je ne viens pas de Nelta, mais d'Amsya. J'ai dû... partir car... enfin... c'est trop compliqué. (Je m'empresse de dévier la conversation : ) J'ai pas vraiment vu de Farÿd dans le coin donc je connais pas tellement de choses sur eux. Mon père voyageait beaucoup mais il était originaire de Sybala, de Nascarian, comme n'importe quel Farïd je suppose.

Sybala ! C'était peut-être là-bas que mon père voulait m'emmener... J'en suis sûre maintenant. De toute façon, où est-ce qu'il désirait aller si ce n'était pas à Sybala ? Ça me paraît logique....

Zémy me donne un peu de nourriture. C'est peu mais je la pardonne car elle voyage et elle ne s'attendait pas à trouver une pauvre Farïd errante telle que moi ici. Elle semble gênée par ce qu'elle m'a donnée. Je la rassure en lui disait que ça suffira et je la remercie. Je mange le petit pain rond et les morceaux de viande. Je repense à l'assassin de mon père et mon estomac se noue. Mais je me force à avaler la nourriture. J'en ai vraiment besoin...

- Dis-moi... est-ce que tu aurai vu un homme qui chevauchait un dragon sans ailes?

Je sais que cette question en attirera d'autres mais je dois avoir des informations sur ce type...
avatar
Syriadel
Admin

Messages : 146
Date d'inscription : 20/03/2013
Age : 24
Rang : Réincarnation d'Axias

RPG
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et ensuite ? (PV Niiz)

Message  Niiz le Jeu 11 Avr - 19:49

Elle ne met pas longtemps avant de me montrer que « ventre affamé n'a pas d'oreille » – ou du moins feint-elle de ne pas s'attacher plus aux raisons qui m'ont fait venir ici, pas plus qu'au lieu d'où je viens. La manière dont elle engloutit goulûment la (trop mince) réserve d'eau que je lui ai laissé a tout pour me surprendre: face à la prime méfiance dont elle faisait part, je me serais attendue à plus de prudence venant d'elle. La faim et la soif sont, à cet instant, son seul moteur.

C'est du moins ce qu'il me semblait jusqu'à ce que je ne l'entende souligner tout innocemment on erreur. « Nihæl »! Je me retiens tant bien que mal de m'en mordre la lèvre ou de répéter le mot, mais je sais bien qu'il est trop tard, que le mal a été fait. Mon attention s'étant tout à fait détournée de ce que pouvait me répondre la farïd, au profit de ce que je pourrais bien pouvoir lui répondre sans aller droit à l'aveu de mes origines, l'entendre soudain parler de Sybala a bien faillit me faire sursauter. Je retourne à la réalité avec autant de violence que si je m'étais écrasée à terre et cille, un peu perdue. A-t-elle deviné d'elle-même l'origine de ce mot? Sait-elle d'où je viens? A-t-elle des doutes à mon sujet? Je ne puis que répéter, abrutie, un petit « Sybala? » d'un filet de voix tout éraillé. Ma mine en cet instant précis doit offrir le plus drôle et le plus pitoyable de tous les spectacles. D'autant plus comme je la vois continuer de manger dans le calme tendu et un peu embrouillé de ceux qui ont l'esprit à tout autre chose qu'au présent: les yeux perdus dans le lointain, elle mord dans le pain avec bien moins d'entrain qu'elle n'a pu en avoir en se chargeant de boire, se mettant presque en danger de noyade. Passablement rassurée, j'évalue la portée de sa question avant d'y répondre:

« Non. Non, je n'en ai pas vu. Enfin, pas depuis la dernière fois que je suis allée à Omlid – il a de grands élevages, là-bas. C'est d'ailleurs étrange… tu en as croisé un ici? Dans ce pays? »

J'enrichis mes dires avec autant de détails dont je suis capable, constatant qu'il s'agit là d'une question qui lui tient à cœur.


_______________
Jouer les filles de l'air
—malgranda floko—
avatar
Niiz
Rose des Vents

Messages : 596
Date d'inscription : 09/07/2010
Age : 23
Rang : Boussole à pattes

RPG
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et ensuite ? (PV Niiz)

Message  Syriadel le Ven 12 Avr - 20:08

Alors comme ça il y a de grands élevages de dragons sans ailes à Omlid ? Donc cet humain qui en chevauchait un n'est pas seul. Et peut-être que les autres voudront me chercher lorsqu'il aura fait son rapport. Merde ! Il faut que je parte d'ici ! Qu'est-ce que c'est que toute cette histoire ? Zémy semble bien renseigner sur ce sujet. Il faut que je lui pose d'autres questions mais... je ne veux pas lui raconter ce qu'il s'est vraiment passé...

- Vraiment ? Des élevages ? J'en ai effectivement croisé un à Amsya, dans la Forêt des Rêves. Dis-moi, est-ce que tu sais pourquoi ils sont là ? Ils cherchent quoi au juste ? Ce sont des assassins ? Celui que j'ai aperçu dans la forêt était armé... Ça m'inquiète beaucoup...

J'ai posé trop de questions qui finiront sans aucun doute par éveiller les soupçons de Zémy. J'ai fini de manger la nourriture qu'elle m'a donnée et je la remercie. Mais, j'allais encore lui poser une autre question. Enfin, la répéter.

- Et qu'est-ce qu'un Nyhæl ?

J'ai l'impression qu'elle me cache de nombreuses choses. Tout comme moi d'ailleurs.
avatar
Syriadel
Admin

Messages : 146
Date d'inscription : 20/03/2013
Age : 24
Rang : Réincarnation d'Axias

RPG
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et ensuite ? (PV Niiz)

Message  Niiz le Sam 13 Avr - 18:14

Le débit de ses questions a de quoi attirer mon attention, tout comme l'émotion croissante qui lui obstrue peu à peu la voix. Elle tient a conserver un parler détacher, mais je ne saurais me retenir de lier son apparence à ses dires et questions insistantes. Une seule chose m'embrouille tout autant qu'elle: que feraient des dragons typiquement omlidois en plein Amsya? Et quand bien même ils seraient de Koori ou de Nelta, cela ne changerait rien: de telles créatures à ce point mutilées n'auraient jamais leur place en ce pays. J'ai les sourcils froncés et les pensées emmêlées, cherchant à grand peine un sens à tout cela. Je ne peux me résoudre à faire des inductions par ces quelques rares informations, trop incertaines et toutes amenant à glisser une même variable: Syriadel, si tant est qu'il s'agisse bien de son nom, me ment; aussi bien par pur et brut détournement de réalité que par omission.

Je ne suis pas bien fière de me le faire remarquer, mais je n'ai pas matière à lui faire la leçon dans cette affaire. Aussi je me tais. Malheureusement, ce n'est pas là la meilleure des tactiques, et je ne pourrai pas toujours feindre l'ignorance. Je la regarde avec une compassion amère à sa peine bien que sans en savoir la raison.

Je ne sais pas. Honnêtement, je n'ai pas la moindre idée de la raison qui aurait pu pousser ces gens à s'aventurer si loin en patrie ennemie. À ce sujet, je crains bien que tu ne sois la plus informée de nous deux.

Je ferme la bouche, presque de peur d'avoir touché à une corde sensible: ça m'a échappé, je n' y ai rien pu faire. Ma gêne a tôt fait de croisser cependant qu'elle ramène sa question de vocabulaire sur le tapis. Tâchant de conserver un air des plus détachés, je laisse planer une certaine vaguerie sur ma réponse:

Nyhæl? Tu veux dire les enfants? Un nihæl, une nahiæl, des nyhæl. Enfin, les humains n'emploient guère ce mot que pour parler de nos enfants. C'est bien curieux que tu n'en ai jamais entendu parlé.

Je me redresse: d'un bon, je me suis remise sur mes pieds et étire maintenant tout mon mètre quarante-deux.

Bon! C'est pas tout, mais on a encore de la route à faire si c'est au port que tu veux aller. On parlera en marchant, allez!


_______________
Jouer les filles de l'air
—malgranda floko—
avatar
Niiz
Rose des Vents

Messages : 596
Date d'inscription : 09/07/2010
Age : 23
Rang : Boussole à pattes

RPG
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et ensuite ? (PV Niiz)

Message  Syriadel le Lun 15 Avr - 15:46

Je l'ai bombardée de questions sur cet homme et sa monture. J'attends sa réponse avec tellement d'instance qu'elle finit par me décevoir. Dommage... j'ai pensé que Zémy le savait étant donné qu'elle m'a parlée d'élevages de ces dragons mutilés. Peut-être trouverai-je des informations auprès de quelqu'un d'autre. Mais je resterai prudente. J'avoue que poser ces questions à une inconnue, qui m'a pourtant donnée à boire et à manger, aurait peut-être pu m'attirer des ennuis. Peut-être qu'elle sait des choses mais qu'elle n'a pas envie de me le dire. Ce qui est normal car je suis aussi une étrangère pour elle...

- Bon... ce n'est pas grave...

C'est tout ce que j'ai à dire face à ses réponses. Puis Zémy me répond à mon autre question. Non, je n'ai jamais entendu parler de ce terme sur ces terres... Comme elle me l'a dit il y a quelques minutes, elle doit venir de très loin. Peut-être n'est-elle pas de Fabulya... Le continent qui abrite de nombreux Farÿd, selon mon père, est Sybala. Elle vient peut-être de là-bas... Je devrai lui poser cette question.

- Non, jamais. Mais dis-moi, tu es une Farïd... tu viendrais pas de Sybala par hasard ? Il y a de fortes chances puisque les Farÿd viennent généralement de là-bas... Et d'ailleurs, tu connais vraiment peu de Farÿd bleus ?

Zémy se redresse et s'étire. Elle se tourne vers moi et me propose de me lever pour continuer ma route avec elle. Je m'exécute. Je suis maintenant en état de marcher car reposée et repue, malgré le peu que j'ai mangé et la nuit mouvementée que j'ai passée.

- O.K. Allons-y ! Tu as l'intention d'aller au port, toi aussi ?
avatar
Syriadel
Admin

Messages : 146
Date d'inscription : 20/03/2013
Age : 24
Rang : Réincarnation d'Axias

RPG
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et ensuite ? (PV Niiz)

Message  Niiz le Ven 19 Avr - 22:01

La déception peut se lire sur son visage ; elle a presque finit de noyer cette constante méfiance qui semble l'animer avant que la vigueur de ce dernier sentiment ne soit tout à fait recouvrée. Je ne sais ce qu'elle espérait de ma réponse, le fait est qu'elle ne l'y aura pas trouvé. Quant à la définition que lui ai apportée, elle soulève chez-elle des interrogations qui me laissent abasourdie. Je la dévisage, à la fois déroutée et émerveillée.

« Dis-moi, Syriadel : que sais-tu de Sybala ? Tu n'en parles pas comme quelqu'un qui en aurait un jour vu les couleurs. »

Ce que je déduis surtout de cet air un peu rêveur avec lequel elle aborde la question, comme un sujet exhumé de la poussière des souvenirs. J'adopte toute la pédagogie dont je puis faire montre pour continuer de lui expliciter ce que je sais du monde farïd après tant de siècles écoulés à les avoir vu évoluer et se déplacer.

« Tu sais, bon nombre de farÿd ont élu domicile en Nelta ou Omlid – peut-être sont-il plus rares en Amsya du fait que les farÿd fabulois sont marqués d'une malédiction infligée par Dresla, leur créatrice, les faisant aussi impotents en magie que ce rocher sur lequel tu es assise. » Je pose le verdict comme on sonne le glas : « Punis – pour s'être à jamais détournés du chemin de la foi. » avant de poursuivre, passé une petite pause, sur l'une de ses questions antérieures.

« Pour ce qui est des farÿd bleus j'ai, dans ma vie, dû connaître plus d'entre-eux qu'aucun autre n'en pourra jamais seulement croiser. C'est une teinte rare, très longtemps prisée des chasseurs et dont certaines variations ne se peuvent voir que sur les descendants les plus directs de la Disæss. »

La voyant levée et se tenant plus solidement sur ses pattes qu'elle ne m'était venue, j'interromps là le cours d'histoire que je me suis plus à lui dispenser. Elle m'interroge sur ma route et si celle-ci me conduit au port.

« Oui, j'ai à faire là-bas. » tâché-je de la rassurer, entamant déjà la descente de la colline.


_______________
Jouer les filles de l'air
—malgranda floko—
avatar
Niiz
Rose des Vents

Messages : 596
Date d'inscription : 09/07/2010
Age : 23
Rang : Boussole à pattes

RPG
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et ensuite ? (PV Niiz)

Message  Syriadel le Jeu 2 Mai - 20:42

Qu'est-que je sais de Sybala ? Tout ce que je sais vient de mon père. Il me racontait beaucoup d'histoires sur ce continent dont il était originaire. Les plus connues, évidemment, c'est-à-dire la légende de Dresla, celle d'Arielle et de Cirrus et enfin, les aventures de Warui. Ces histoires ont toujours été mes préférées. Lorsque j'allais me coucher, je réclamais sans cesse à Papa de me raconter une d'elles. Depuis ma petite enfance, ces personnages divins m'ont toujours fascinée. Mais lorsque je fréquentais les autres enfants de mon village, des rumeurs étranges sur une créature des Ténèbres errant dans le monde se faisaient souvent entendre. Sans oublier la légende d'Axias, une des filles d'Arielle et de Cirrus. Je l'ai toujours trouvée terrible et pathétique à la fois car malgré la rage qui l'habitait, je voyais en ce personnage une jeune fille perdue et désespérée.

- Je connais pas mal d'histoires sur Sybala. Des histoires que tout le monde connaît. Qui n'a jamais entendu parler d'Arielle et de Cirrus ? De Warui ? Des enfants royaux ? Et même de notre créatrice Dresla ? Tous les Farÿd, même ceux en dehors de Sybala doivent les connaître, je suppose.

Je connais peut-être l'essentiel. J'ai grandi à Amsya mais je suis en courant de l'Histoire du continent d'origine de mon père. Il adorait le pays dans lequel nous avons vécu et Nascarian car il était fasciné par la magie. Cependant je le voyais rarement se servir de ses pouvoirs. Il était Magicano de l'Air mais pour lui se servir de la magie était seulement en cas de danger. Et le danger, c'était moi. Moi et mes crises de rage... Ça a toujours été un véritable mystère. D'ailleurs, même mon pelage a intrigué Papa. Je l'entendais parfois se demander si j'étais bien sa fille mais que l'amour envers moi ne changerait jamais. Quand il parlait de mes particularités, il se croyait seul. Mais j'étais tout le temps derrière la porte de sa chambre. Ma mère n'était qu'une sale traînée. Apprendre qu'elle m'avait conçue avec un autre, ça ne m'aurait pas étonnée. Mais Zémy vient de dire que le bleu était une teinte très rare et que certaines variations ne peuvent se voir que sur les descendants directs de la « Disaess »... Raaaah ! Moi et le langage codé de Zémy... je ne vais pas m'en sortir ! Une Disaess était peut-être une personne très importante sur Sybala. Et je ne vois pas ma mère en train de coucher avec un de ses enfants...

- Disaess ? Encore un mot qui m'échappe...

Papa n'utilisait jamais de termes étrangers. Il me parlait toujours en Févliass, la langue commune. Je me mets à me remémorer sa voix et la berceuse qu'il me chantait pour m'endormir. Je ne l'entendrai plus jamais. Je regarde le ciel éclairci par le soleil tout en marchant aux côtés de Zémy et en pensant que c'est injuste ce que je vis. Je baisse vivement les yeux au sol, la gorge serrée. Je ne vais pas pleurer... Je dois être forte... Je fais ça pour toi, Papa.
avatar
Syriadel
Admin

Messages : 146
Date d'inscription : 20/03/2013
Age : 24
Rang : Réincarnation d'Axias

RPG
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et ensuite ? (PV Niiz)

Message  Niiz le Mar 21 Mai - 12:55

Je ne sais retenir un sourire à l'entendre parler en terme de « légende » ce avec quoi et avec qui j'ai vécu toute mon enfance durant. Ces paroles naïves réveillent en moi le souvenir de l'odeur des crêpes au matin et des mousses humides semant les sentiers champêtres de Nelta – à l'époque, je veux dire. De bons et chaleureux souvenirs qui soudain se ternissent, qu'importe l'effort que je mets à repousser cet instant. Mes yeux se perdent sur les pentes herbeuses frappées et dorées d'un beau soleil de saison ; vision qui me porte jusqu'aux beaux jours. J'imagine, un instant, qu'une petite Zemora parcourt les vallons ; j'imagine qu'elle a, à son côté, ses deux amis de toujours. Ils rient, courent et se poursuivent. En pensée, je les entends s'échanger de leurs histoires comme ils ont pu le faire autrefois. Autrefois…

Mais il y a un temps pour tout, et la nostalgie a épuisé le sien.

À côté de moi, Syriadel a retrouvé cet air songeur, réfléchissant peut-être à ce que je lui ai dit au sujet de la place que la couleur bleue occupe en mon pays ; peut-être s'interroge-t-elle au sujet de ses origines, de ce qu'elle est. À la voir ainsi préoccupée, je ne résiste pas à confier distraitement que

« Tu sais, j'ai passé une grande partie de mon enfance dans une famille d'adoption : j'ai dû attendre d'avoir treize ans avant de revoir Papa. Seulement Papa. »

Je lui sourie, sans tristesse – ou du moins avec un peu de peine pour mon père et ce qu'il avait dû vivre pendant près de dix ans. C'est une période de sa vie sur laquelle je ne sais rien et dont il n'a jamais rien dit : quand il parlait du passé, Papa commençait toujours ses phrases par « Tu te souviens, Nolshira ? ». Mais moi, je n'ai aucune tristesse : je n'ai pas mal vécu. Et tout ce que je ressens vraiment, pensant à ma mère, c'est une curiosité brûlante de mieux la connaître.

Je suis presque surprise d'entendre une nouvelle question de vocabulaire quand ces mots, à ce qu'il me semblait, étaient passés dans le langage courant.

« Disos, disæss, dysis : dieu, déesse et leur forme plurielle. La Disæss, elle, est plutôt Dresla – que tu connais mieux sous ce nom. »

Ces questions perturbent un peu ma perception des be'arlan sous mon aile, eux qui avaient grandi des années durant bercés des mêmes contes et des mêmes mots que moi. Mon attention est vite déviée par les premiers toits poindant sur l'horizon : beffrois et quelques autres tourelles affrontent le phare déjà visible et qui les surpasse toutes.

« Nous arriverons bientôt, Syriadel ! » m'exclamé-je, consciente du chemin qu'il nous reste encore à parcourir avant d'entendre le vent frapper les cordages et les premiers cris des marchands en tout genre.


_______________
Jouer les filles de l'air
—malgranda floko—
avatar
Niiz
Rose des Vents

Messages : 596
Date d'inscription : 09/07/2010
Age : 23
Rang : Boussole à pattes

RPG
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et ensuite ? (PV Niiz)

Message  Syriadel le Jeu 23 Mai - 20:09

[Hors-RP : j'écris ce post et je te réponds la tête dans le cul XD Comme je voulais m'occuper, je me suis entêtée à écrire une réponse ^^]

Pendant que nous continuons notre marche, notre conversation sur les origines du bleu de mon pelage commencent à basculer peu à peu sur celles de Zémy. En effet, elle me dit qu'elle n'a connu son père qu'à l'âge de treize ans. Et seulement son père. Cette révélation est étrange mais attire ma curiosité :

- Il n'y a que ton père qui est venu te voir ? Comment il a pu te perdre de vue ? Tu n'as jamais connu ta mère?

J'ai posé trop de questions à son sujet. Si elle refuse d'y répondre, je peux comprendre. Je n'aime pas non plus révéler des choses personnelles. Je sais qu'elle ne dira rien à une inconnue telle que moi. D'ailleurs, je suis le genre de personne qu'on qualifie immédiatement de "bizarre" et cela ne m'étonnera pas que Zémy me voit comme tel. De plus, je suis venue à elle essouflée, fatiguée et affamée. Elle a pu imaginer n'importe quoi. Ensuite, je suis une Farïd bleue et elle m'a expliquée que les seuls colorés ainsi sont en général des descendants de Dresla, la Disæss (ah ! Heuresement que Zémy m'a servie comme traductrice !). Mais aucun membre de ma famille ne peut descendre d'une Déesse. Premièrement, mon père est né d'une famille de mortels et je suis sûre qu'il n'a pas de sang divin. Enfin, ma mère n'est pas noble pour être une descendante de Dresla et de plus, elle était rouge dans mes souvenirs.

Zémy me fait remarquer qu'on est bientôt arrivées. Je regarde l'horizon et effectivement on se rapproche de quelques tourelles. Le problème, c'est qu'une fois que je serai là-bas, je ne sais pas ce que je pourrai faire...
avatar
Syriadel
Admin

Messages : 146
Date d'inscription : 20/03/2013
Age : 24
Rang : Réincarnation d'Axias

RPG
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et ensuite ? (PV Niiz)

Message  Niiz le Mar 4 Juin - 13:52

Le mot H-RP:
Oh, la nuit et la tête (pour le jeu de mots) dans le lieu « qui ne voit jamais le soleil » sont souvent propices à de grandes verves d'inspiration impulsive de grande envergure – mais qu'on n'est plus en mesure de comprendre le lendemain. x-) Je dois être connectée en continu à cette dimension de demi-conscient, pour ma part … ; la question est : à quand le réveil ? O_O

Encore que nous puissions voir se dessiner au loin les premières esquisses de notre arrivée, je ne sens aucun calme venir se ressaisir de ma camarade ; rien de ce que j'ai pu dire ne me parais l'avoir rassérénée et j'ai plutôt l'impression de l'avoir troublée avec ce que je lui ai dit de mon père. Peut-être me suis-je méprise, ai-je imaginé des choses ; il faut au moins que je concède imaginer beaucoup et sûrement trop pour mon âge. Au moins ses questions m'indiquent-elles une pointe de confiance quoique encore confuse. C'est pleine de nostalgie que je ressasse, pour elle comme pour moi, ce que m'a raconté Shile et Alliéa avant lui:

« Nous vivions dans un village enclavé, dans la montagne. Je devais avoir autour de trois ans quand avec ma mère et lui nous nous sommes mis en route pour rejoindre une quelconque autre ville mieux desservie. C'est après un accident survenu en chemin que je les ai perdus de vue. Enfin … perdu de vue, c'est peut-être beaucoup dire quand on n'avait que trois ans à l'époque. » ajouté-je avec un brin de malice. Mais me tournant vers Syriadel je me dis qu'elle n'a peut-être la tête à cet humour (qui, après réflexion, doit être assez noir). Je la vois encore prostrée, un peu perdue. À la voir ainsi dépenaillée et angoissée, j'ai bien des peines à croire qu'elle a affaire au port – de plus quand elle ne m'a dit souhaiter rejoindre que le plus proche. Si elle peut poser bon nombre de questions à la chaîne, Syriadel n'est pas très loquace ; c'est avec calme et profitant d'une nouvelle vague de silence que je réfléchis à ce qu'elle a pu me dire jusque là.

« Je me demande … pourquoi tu m'as parlé d'assassin quand il a été question de dragons ? »

Ces mots, je les ai presque laissés s'échapper et ce bien malgré moi – mais, maintenant partie, je ne peux plus reculer. Même si, alors, mes questions ne fleurissent plus qu'au fil de ma pensée.

« Est-ce que que quelqu'un t'attends seulement au port ? »


_______________
Jouer les filles de l'air
—malgranda floko—
avatar
Niiz
Rose des Vents

Messages : 596
Date d'inscription : 09/07/2010
Age : 23
Rang : Boussole à pattes

RPG
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et ensuite ? (PV Niiz)

Message  Syriadel le Lun 24 Juin - 12:12

[Hors-RP : En relisant mon post précédent, je me suis dit : "mon écriture est bizarre, je devrai faire attention la prochaine fois..." ^^. J'ai beau me dire que j'écris un message de RP et non le chapitre d'un livre mais je veux que mon écriture soit un minimum correct.]

Mes questions ne semblaient pas ennuyer Zémy qui me répondit. Le regard nostalgique, elle me raconta qu'elle avait vécu dans un village perdu dans la montagne jusqu'à ce que sa famille décidât de vivre ailleurs alors qu'elle n'avait que trois ans. C'était pendant leur voyage qu'elle avait perdu de vue ses parents. Elle fit ensuite remarquer qu'utiliser l'expression "perdre de vue" était absurde. Il était vrai que les souvenirs étaient flous lorsqu'on avait seulement trois ans mais les visages d'un père et d'une mère restaient ancrés dans la mémoire. Je n'avais que quatre ans lorsque... ma mère était partie et je me rappelais parfaitement de son visage.

- Ils doivent beaucoup te manquer...

C'était tout ce que je savais répondre. Je sentais qu'elle avait aimé ses parents. J'étais certaine que ma réponse allait susciter son intérêt. Non... mes questions l'avaient déjà fait. Alors qu'on distinguait plus nettement les bâtiments du port au fur et à mesure de notre marche, un long silence régnait jusqu'à ce que Zémy réalisa mes craintes en m'interrogeant avec précision sur ma situation. Je restai sans voix pendant un moment et je finis par balbutier :

- Eh bien... en fait... je... j'ai...

Je ne savais que dire. Premièrement, c'était difficile d'en parler et les images de la mort de mon père me torturaient. J'avais une boule dans la gorge qui m'empêcher de déglutir et mon estomac se nouait tellement fort qu'il m'en donnait presque la nausée. Je pouvais peut-être faire confiance à Zémy car elle m'avait parlée de sa vie. D'ailleurs, elle pouvait peut-être m'aider. Je décidai de tenter ma chance mais les mots sortirent difficilement comme si ma raison voulait les en empêcher car je connaissais Zémy depuis quelques minutes à peine et c'était stupide d'en parler à une étrangère.

- Je... mon père... il... il y avait cet humain sur ce dragon et... il... mon père...

Je n'étais pas capable d'en parler. Impuissante et tremblante, j'éclatai en sanglots. Je savais que j'avais l'air pitoyable alors je cachai mon visage dans mes mains et murmurai :

- Excuse-moi, je...

[Hors-RP : Tellement pas l'habitude d'écrire au présent... je me remets au passé XD]
avatar
Syriadel
Admin

Messages : 146
Date d'inscription : 20/03/2013
Age : 24
Rang : Réincarnation d'Axias

RPG
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et ensuite ? (PV Niiz)

Message  Niiz le Dim 14 Juil - 19:28

HRP:
Les temps présents m'aident à me « remettre dans le bain ».:-)

S'ils me manquent ? De mes deux parents, seul mon père me manque vraiment : j'ai eu le temps de le connaître, lui et ses manières, ses passions, et son caractère. J'ai eu le temps de me faire à son personnage, à refaire nos souvenirs communs et à en créer de nouveaux. C'est une occasion – une chance – que je n'ai jamais eu avec ma mère. Elle ne m'inspire pas de manque réel, mais plutôt une curiosité brûlante ; la idée véritablement substantielle que j'ai jamais pu m'en faire tient surtout de ce que m'en a rapporté mon père, par fragments du quotidien passé.

De tout cela, je n'en dis rien à Syriadel et ne me laisse pas détourner de mes premières questions. Je l'entends qui balbutie, qui cherche. Elle est déstabilisée ; d'abord par l'angoisse, ensuite par un sentiment qui la tenaille à vif. Je me fige, sans pour autant me tourner vers elle ; elle s'est arrêtée sans prévenir, me laissant sur elle une légère avance. Je sais avant même que sa voix ne s'étrangle comment cela se terminera. Après un brusque demi-tour vers la jeune farïd, je pose une main maternelle sur son épaule. Son premier sanglot vient vibrer jusque dans mon coude.

« Calme-toi… assied-toi. Prend le temps de respirer. Calmement. Ne te presse pas. » tâché-je de la rassurer sans l’assaillir de paroles. Je lui laisse le temps de se reprendre sans en plus devoir gérer un incessant flot de mots. Après une courte pose, j'ajoute qu'elle n'a pas besoin d'en dire plus.

J'attendrai néanmoins que cette crise lui passe pour au moins obtenir d'elle de quoi l'aider.


_______________
Jouer les filles de l'air
—malgranda floko—
avatar
Niiz
Rose des Vents

Messages : 596
Date d'inscription : 09/07/2010
Age : 23
Rang : Boussole à pattes

RPG
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et ensuite ? (PV Niiz)

Message  Syriadel le Lun 29 Juil - 19:45

Zémy posa une main douce sur mon épaule. Je commençai à me calmer mais mes larmes ne cessaient couler. La terreur et la souffrance, contre lesquelles je luttai depuis des heures, avaient été finalement plus fortes que moi. Cependant je savais que je n'aurai jamais été capable de les contenir très longtemps. Zémy n'insista pas et attendit que je me ressaisisse. Je m'étais assise comme elle me l'avait demandée et désormais j’évacuai toutes ces mauvaises émotions. Une fois mes sanglots calmés, je me relevai et essayai mes larmes.

- Ça va mieux... désolée mais je devais vraiment évacuer.

Je proposai à Zémy de continuer la route. J'espérai qu'elle ne me trouvait pas faible. Oui, je l'avais été et je n'aurai pas dû pleurer devant elle. Les personnes fortes savaient aller de l'avant et ne regardaient jamais derrière elle. Je ne savais pas si elle avait compris la raison de mon chagrin. Elle ne voulait pas me forcer à le dire mais j'ajoutai :

- Écoute, je peux en parler mais... pas maintenant.
avatar
Syriadel
Admin

Messages : 146
Date d'inscription : 20/03/2013
Age : 24
Rang : Réincarnation d'Axias

RPG
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et ensuite ? (PV Niiz)

Message  Niiz le Mar 30 Juil - 21:49

La voyant s'apaiser quelque peu, j'adopte une attitude aussi sereine que possible pour l'encourager dans cette voie. Elle n'est bientôt plus agitée que de quelques sanglots compulsifs dont le rythme va mourant. Quand elle lève vers moi son visage éploré, celui-ci ruisselle encore de larmes. Elle s'empresse de les sécher ; son souffle me paraît plus profond, plus contrôlé. Plus calme. Elle se relève sans mon aide ; c'est avec empressement que je me remets à sa hauteur. Elle tend à éviter mon regard (peut-être pour m'empêcher de voir que le sien ne s'est pas désembué) et s'excuse d'une voix que le léger tremolo de la peine encore. Je ne lui en tiens pas rigueur, pas plus que je ne la rassure : je préfère la laisser dire. Sans l'interrompre.

C'est toute bravement redressée qu'elle remet mes questions à plus tard, déjà fièrement engagée sur le chemin du port.

« On se remet en route. » lui assuré-je, « Mais avant que nous ne repartions, j'ai besoin de savoir : est-ce que tu penses... qu'ils reviendront ? »


_______________
Jouer les filles de l'air
—malgranda floko—
avatar
Niiz
Rose des Vents

Messages : 596
Date d'inscription : 09/07/2010
Age : 23
Rang : Boussole à pattes

RPG
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et ensuite ? (PV Niiz)

Message  Syriadel le Mer 31 Juil - 20:55

S'ils allaient revenir ? Ça, je n'en doutais pas. Je me souvenais parfaitement comment cet homme effrayant avait ordonné à mon père de me livrer avec une détermination qu'il avait aussi bien dans le ton que dans le regard qu'il avait posé sur moi. J'étais recherchée et on voulait ma mort. Mais pourquoi ?

- Oui, j'en suis sûre. Et si j'ai survécu, c'est par chance...

Nous nous remîmes en route. Je restai silencieuse pendant un long moment, plongée dans mes inquiétantes pensées. Le port se rapprochait de plus en plus et je me demandais qu'est-ce que je pourrai faire une fois là-bas. Embarquer clandestinement sur un bateau ? Non, j'étais sûre qu'on allait finir par me repérer et je ne serai pas étonnée si on décidait de me jeter à la mer. Je pouvais aussi prendre une barque et naviguer jusqu'à Sybala mais c'était de la folie. Zémy faisait le même chemin que moi et elle avait à faire. Mais qu'allait-elle faire ?

- Zémy, est-ce que tu connais quelqu'un qui pourrait m'embarquer ? Enfin... la vérité c'est que personne ne m'attend au port. Mon père voulait m'y emmener sans me dire plus d'informations sur notre destination. Mais après notre conversation, peut-être avait-il l'intention de m'emmener à Nascarian. Il pensait sûrement que je serai en sécurité là-bas. C'était son pays d'origine, après tout.

Nous arrivâmes enfin au port. Je n'y étais jamais allée alors je fixai les bâtiments, ordinaires pour des gens qui avaient l'habitude de ce paysage, avec une certaine attention. De nombreux marins et marchands s'affairaient dans chaque coin du port. À leurs cris s'entremêlaient le ricanement des mouettes et le claquement des voiles provoqué par le vent. J'inspirai l'air salé et posai mon regard sur la mer qui semblait calme. De nouveau, un silence s'était imposé entre nous deux mais je finis par lâcher :

- L'ennui c'est que j'ai pas d'argent et je n'irai pas bien loin...
avatar
Syriadel
Admin

Messages : 146
Date d'inscription : 20/03/2013
Age : 24
Rang : Réincarnation d'Axias

RPG
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et ensuite ? (PV Niiz)

Message  Niiz le Jeu 1 Aoû - 16:22

À l'idée que j'évoque, un frisson paraît la traverser ; cependant il n'est pas de voix plus catégorique que celle avec laquelle elle me répond : elle ne s'est pas laissé le quart d'une place à un peu d'espoir ou de déni. Elle me pose un dilemme qui toutes deux nous plonge dans le silence une bonne partie du trajet durant. Quand à nouveau sa parole s'élève, brisant le cours de mes réflexions, je ne sais me retenir de penser comme sa fourrure particulière ne nous facilitera pas la tâche. Et c'est l'écoutant que j'ai le sentiment d'être jetée au-devant du noeud de notre problème et de ce qui, dans l'immédiat, paraît en être l'unique solution : où et comment fuir ? Toujours murée dans un mutisme inchangé, j'atteinds des combles de nervosité : je sais, après le poids dont s'est avérée ma supplique passée, qu'il ne me sera d'autre choix que de contrevenir aux lois si je tiens à aider Syriadel dans sa quête d'asile ; ce qu'elle me rapporte de la discussion tenue avec son père n'est pas pour m'écarter de ce chemin.

Pensive, toujours, je laisse l'écho des amarres et des cordages me parvenir. Il n'est pas matière à songer maintenant des pours et des contres à mon choix ; tel est ce que m'intiment le son de ces bâtiments marins tenus à quai et frappés par la houle paresseuse du port. Du coin de l'oeil je surprends le balancement lancinant et quasi métronomique d'une enseigne, donc chaque mouvement se voit rythmé par le cri de ses gonds. La vitrine embuée de sel nous fait deviner les contours de vestes, pèlerines, vestons et atours (du moins si l'on s'est amusé à déchiffrer les dires peints à même ladite vitrine avant de s'essayer à n'en distinguer quoi que soit qui aurait pu se trouver au-delà). Sans lui répondre, j'invite Syriadel à passer le seuil.

« Viens d'abord par ici, que l'on te fasse moins ressembler à une fugitive. »


_______________
Jouer les filles de l'air
—malgranda floko—
avatar
Niiz
Rose des Vents

Messages : 596
Date d'inscription : 09/07/2010
Age : 23
Rang : Boussole à pattes

RPG
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et ensuite ? (PV Niiz)

Message  Syriadel le Sam 3 Aoû - 20:38

Je suivis Zémy sans savoir quelles étaient ses intentions. Avait-elle accepté de m'aider ? La réponse n'allait pas tarder. En effet, elle me conduisit vers une boutique de vêtements. Jusque là, je n'avais prêté aucune intention à mon apparence. Lorsque je baissai les yeux sur ma robe, je m'aperçus que ses pans étaient arrachés, sans doute à cause des branches qui les avaient agrippés lors de ma fuite, et que mes bottes étaient souillées de boue. Et ma tête... je n'osais même pas y penser. Ma course et la terreur m'avaient fait transpirer à grosse goutte. Quant à mes cheveux, j'étais certaine qu'ils feraient pâlir les coiffeurs : le vent les avait emmêlés et certaines mèches s'étaient collés sur mon visage qui avait été noyé par mes larmes et ma sueur. Rappelons aussi que je n'avais pas dormi de la nuit et qu'à cet instant, je devais ressembler à une Farïd zombie. Je n'avais même pas jeté un œil à la vitre pour me regarder, ce que je faisais habituellement lorsque j'en croisais une. Une fois entrée, je me tournai vers Zémy :

- Me déguiser ? Bonne idée. On devrait faire en sorte à ce que je sois un maximum méconnaissable car il cherchera une Farïd bleue, avais-je murmuré afin que personne ne nous entende.

J'attendis les propositions de Zémy.
avatar
Syriadel
Admin

Messages : 146
Date d'inscription : 20/03/2013
Age : 24
Rang : Réincarnation d'Axias

RPG
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et ensuite ? (PV Niiz)

Message  Niiz le Dim 4 Aoû - 18:26

Je lui souris et ouvre la porte ; la boutique n'est pas des plus spacieuses et pour ne pas encombrer le passage, seuls quelques vêtements sont accrochés aux murs ; alors que la porte se referme derrière notre duo, une clochette annonce au tenancier l'arrivée de clients. Ne le voyant pas de suite venir à notre rencontre, je me tourne vers ma jeune consoeur farïd :

« Pensons d'abord à ce qui est le plus accessible ; je doute que beaucoup de salons amsiais soient très enclins à teindre des farÿd entières. »

Et c'est bien entendu l'une des premières commandes aptes à attirer l'attention ; et ce même de ceux n'ayant pas été mis dans la confidence des récents événements. Avec détachement, je me saisis d'une robe jaune et adopte une attitude d'acheteuse potentielle.

« Et sens-toi libre de choisir ce qui te convient ; essaie ce qui te plaît. Si tu hésites, je te dirai. » J'ai dit cela sur le ton de la plus parfaite discussion : autant que possible, je voulais faire montre de paix et de normalité ; en cet instant, tout ce qu'il nous est permis d'être, c'est un modèle de clientèle.


_______________
Jouer les filles de l'air
—malgranda floko—
avatar
Niiz
Rose des Vents

Messages : 596
Date d'inscription : 09/07/2010
Age : 23
Rang : Boussole à pattes

RPG
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et ensuite ? (PV Niiz)

Message  Syriadel le Mar 6 Aoû - 21:08

Je parcourus la boutique des yeux afin de trouver ce qu'il me fallait pour cacher ma fourrure bleue. J'aperçus alors une longue robe de couleur marron et à quelques rayons, une cape noire. Oui, cela me conviendrait. Je me saisis des deux vêtements et allai les essayer dans une cabine. Une fois que je les avais enfilés, je me regardai dans un miroir fixé au mur et m'adressai à Zémy tout en ne quittant pas mon reflet des yeux :

- Avec ceci je peux facilement cacher mon pelage. Ce n'est pas particulièrement beau, mais tout ce qui compte, c'est qu'on ne me reconnaisse pas.

J'en profitai pour remettre mes cheveux en place même si je savais que cela ne suffirait pas à rendre ma tête présentable. J'avais besoin d'un bain et d'un peigne. Oui, un bain... je rêvais de m'y plonger dedans afin de me remettre de cette nuit froide et cruelle. Satisfaite de ma trouvaille, je me rhabillai, pliai les nouveaux vêtements et rejoignis Zémy. J'attendis la suite de son plan. Mais depuis que nous étions entrées dans cette boutique, je demandais dans quel bateau elle avait l'intention de m'emmener. Elle n'avait pas répondu à la question que je lui avais posée quelques minutes plus tôt. Peut-être connaissait-elle quelqu'un qui pourrait m'aider au port ou peut-être avait-elle sa propre embarcation.
avatar
Syriadel
Admin

Messages : 146
Date d'inscription : 20/03/2013
Age : 24
Rang : Réincarnation d'Axias

RPG
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et ensuite ? (PV Niiz)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum